/news/health
Navigation

Un meilleur dépistage et de l'aide réclamés pour la maladie cœliaque

Coup d'oeil sur cet article

Les médecins doivent apprendre à mieux diagnostiquer l'allergie au gluten et le gouvernement doit aider financièrement ses victimes, juge l'organisme Cœliaque Québec à l'occasion du mois de la sensibilisation à la maladie cœliaque.

Parfois difficile à diagnostiquer, la maladie cœliaque – ou allergie au gluten – toucherait environ 1 % de la population québécoise et peut parfois prendre une dizaine d'années à être diagnostiquée.

«Je fais un parallèle avec la COVID-19 [...]. On a des gens qui, en apparence, n'ont pas de symptômes et d'autres qui sont extrêmement malades, qui ne sont plus fonctionnels», a expliqué en entrevue avec l'Agence QMI la directrice générale de Cœliaque Québec, Édith Lalanne, en soulignant que cette «maladie caméléon» compte quelque 200 signes et symptômes.

Pour contrer ce problème, l'organisme a développé un questionnaire, basé sur des techniques de dépistage utilisées ailleurs dans le monde, qui pourra guider les médecins qui soupçonnent qu'un patient pourrait souffrir d'une allergie au gluten.

Avec cet outil de diagnostic, qui sera présenté lors d'une formation le 28 mai, les médecins seront mieux outillés pour décider d'envoyer leurs patients passer une prise de sang et, éventuellement, une biopsie de l'intestin grêle pour confirmer la présence de la maladie.

Aide financière

En parallèle, Cœliaque Québec réclame une aide financière du gouvernement pour les gens atteints par la maladie, pour laquelle il n'existe aucun traitement, outre celui d'éliminer le gluten de leur alimentation.

«[La maladie] engendre des frais supplémentaires, avec certains aliments qui peuvent coûter jusqu'à trois fois plus cher, principalement pour les catégories comme le pain, les pâtes, les pâtisseries [...] Un pain normal peut coûter 3$, 3,49 $, tandis qu'un pain sans gluten peut monter à 8 $», a donné en exemple Mme Lalanne.

Les parents d'enfants atteints de la maladie cœliaque peuvent toucher jusqu'à 200 $ par mois pour les aider avec l'épicerie grâce au supplément pour enfant handicapé. L'organisme réclame que tous les adultes puissent obtenir la même aide financière, une mesure qui coûterait environ 192 millions $ par année.

Loin d'être un caprice alimentaire, l'allergie au gluten est une maladie génétique associée aux gènes HLA de type DQ2 et DQ8, qu'aurait entre 30 et 40 % de la population. Du nombre, 2 à 3 % des porteurs de ces gènes finissent par développer la maladie à un moment de leur vie, a résumé Mme Lalanne.