/sports/hockey
Navigation

Cas Tom Wilson: George Parros n’est pas en danger

George Parros
Photo AFP George Parros

Coup d'oeil sur cet article

Attribuant l’actuelle tempête médiatique entourant le cas Tom Wilson a une «réponse émotionnelle», le commissaire adjoint de la Ligue nationale de hockey (LNH) Bill Daly a donné mercredi un vote de confiance à George Parros, responsable du service de la sécurité des joueurs.

• À lire aussi: Tom Wilson encore dans l’embarras

• À lire aussi: Les Rangers demandent la démission de George Parros

Parros a décerné une amende de 5000 $ – montant maximum prévu à la convention collective pour un geste de rudesse – à l’attaquant des Capitals de Washington après que ce dernier eut malmené Pavel Buchnevich et Artemi Panarin lors d’un match contre les Rangers de New York, lundi.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Plusieurs voix s’étaient alors élevées pour critiquer cette décision, jugée insuffisante. Les Rangers avaient eux-mêmes publié un communiqué dans lequel ils estimaient Parros «inapte» à conserver son poste.

«Vous savez, je ne peux pas approuver une attaque personnelle contre un membre du personnel de la ligue, en particulier George, a déclaré Daly dans un entretien avec le site The Athletic. Je pense que George est intelligent et expérimenté. Je pense qu’il a fait un travail fabuleux dès le premier jour. Je pense qu’il continue de faire un travail fabuleux.»

«C’est un travail difficile et ingrat. Il y a toujours des divergences d'opinions et il y aura toujours des divergences d'opinions à l'avenir. Donc, que vous soyez d'accord ou non avec lui, le fait est que George fait ses devoirs, il s'appuie sur des précédents et il rend des jugements. Je respecte le fait que les Rangers puissent être en désaccord avec son jugement, mais je ne pense pas que ce soit un reflet de sa capacité à faire son travail.»

Wilson surveillé

Cela dit, le comportement de Wilson, reconnu pour son tempérament bouillant et ayant déjà été suspendu à quelques reprises, n’est pas sans inquiéter la LNH, qui estime que l’attaquant devra maintenant maintenir un niveau d’esprit sportif plus élevé pour éviter les ennuis, à l’avenir.

«Regardez, il s’est mis dans cette position, mais les projecteurs sont braqués sur lui et tout ce qu'il fait est scruté à la loupe et probablement bien plus que d'autres joueurs qui font des choses similaires», a fait valoir Daly.

«Je ne peux pas entrer dans la justification de cette décision particulière si ce n’est que je pense que c’était un peu différent de tout ce qu’il a fait auparavant. Mais le fait est qu'il est tenu à un niveau plus élevé et probablement à juste titre.»