/entertainment/stage
Navigation

Il y aura des comédiens sur les planches au cours des prochaines semaines

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’ouverture des salles qui sera permise à partir du 10 mai, les théâtres de Québec seront en mesure de relancer, une autre fois, leurs opérations. 

• À lire aussi: «On sent que le vent tourne»

• À lire aussi: Le festival Juste pour rire confirme sa tenue cet été pour la mi-juillet

La Salle Albert-Rousseau lancera le bal avec la pièce L’avalée des avalés.

À une période de l’année où les saisons sont habituellement sur le point de se terminer, le Trident, La Bordée, le Théâtre Périscope et Les Gros Becs offriront des spectacles qui seront présentés devant un public restreint et avec des règles sanitaires bien précises.

Le 10 mai, la Salle Albert-Rousseau accueillera L’avalée des avalés, d’après l’œuvre de Réjean Ducharme, dans une mise en scène de Lorraine Pintal. Deux cent cinquante spectateurs pourront assister à cette pièce qui met en vedette Sarah Laurendeau, Louise Marleau et Benoît Landry.

La Bordée suivra avec Singulières, du 11 au 15 mai, dans une jauge réduite de 69 places. Les représentations débuteront à 19 h afin de respecter le couvre-feu de 21 h 30. 

Écrite par Maxime Beauregard-Martin à partir d’entrevues réalisées auprès de célibataires de 30 ans et plus, Singulières propose une rencontre avec des femmes brillantes, épanouies et lucides, qui se démarquent par leur rapport au couple, à la maternité, au corps et aux attentes de la société.

Des femmes qui seront interprétées par Frédérique Bradet, Savina Figueras, Danielle Le Saux-Farmer, Éva Saïda et Sophie Thibeault. Une webdiffusion de cette pièce sera offerte en ligne du 22 mai au 30 juin. 

LE CARREFOUR

Le théâtre jeunesse Les Gros Becs offrira, du 15 au 30 mai, son spectacle déambulatoire Boîte d’Allumettes à la Caserne Dalhousie. L’endroit sera ensuite transformé pour devenir le nouveau lieu de diffusion de cette compagnie de théâtre. 

Le Théâtre Périscope présentera, du 20 mai au 6 juin, le spectacle Le Pommetier d’Agnès Zacharie. Cette courte saison pourrait être étirée par quelques propositions qui restent à être déterminées. 

Le Trident dévoilera, au cours des prochaines heures, les spectacles qui seront de retour sur les planches. L’adaptation du roman La Bête à sa mère de David Goudreault, qui était prévue, est dans les plans, tout comme de nouvelles représentations pour des pièces qui ont été interrompues abruptement par les fermetures des salles.

À Premier Acte, la « saison » est terminée. La petite salle de spectacle sera bientôt investie par des œuvres en développement et des lectures, lors du volet Les Chantiers du Carrefour international de théâtre. 

Comme prévu, le Carrefour international de théâtre lancera, le 10 mai, sa vente des billets pour sa 21e édition, qui débutera le 27 mai. 

Le Diamant n’a pas l’intention de présenter des propositions artistiques au cours du printemps. 

À VOIR AUSSI...