/sports/racing
Navigation

Philibert-Thiboutot veut confirmer sa place aux Jeux

Il prendra part à deux épreuves relevées aux États-Unis en fin de semaine

Olympique Athlétisme
Photo d'archives Charles Philibert-Thiboutot souhaite confirmer sa place aux Jeux olympiques en fin de semaine à l’occasion de deux épreuves.

Coup d'oeil sur cet article

En action vendredi à Eugene, en Oregon, et dimanche à Walnut, en Californie, dans deux épreuves de 1500 m, Charles Philibert-Thiboutot croit possible de confirmer sa place aux Jeux olympiques de Tokyo.

« Ces courses sont deux superbes occasions de confirmer ma place aux Jeux, a déclaré l’olympien de Rio en 2016. En raison de la qualité des pelotons et de l’enjeu, ça va aller à la vitesse du standard olympique qui est de 3 min 35 s. C’est réaliste de viser le standard olympique. Mon entraînement est exceptionnel, il y aura des lièvres et le rythme sera rapide. Après la rencontre de dimanche, j’aurai trois courses extérieures à mon palmarès pour un total de cinq, ce qui me permettra d’obtenir un classement mondial. »

S’il ne réussit pas le standard olympique, le coureur du Club d’athlétisme de l’Université Laval doit percer le Top 45 pour obtenir son billet pour Tokyo. 

« Après les deux courses du week-end, j’aurai une bonne idée du portrait, a-t-il expliqué. Si je suis 40e au classement, j’aurai besoin de faire d’autres courses pour conserver ma place dans le Top 45, mais je pourrais me concentrer sur ma préparation olympique si je suis entre la 20e et la 25e place. Pour le moment, je n’ai pas de baromètre parce que mes trois courses extérieures ne sont pas faites. »

À Des Moines en Iowa, Philibert-Thiboutot avait brisé la glace le 24 avril où il avait signé un chrono de 3 min 39 s 24 pour terminer au 2e rang. « C’était la première course de la saison et personne n’avait le couteau entre les dents. »

Rivalité

En Oregon, Philibert-Thiboutot aura l’occasion de se frotter au Canadien William Paulson qui souhaite lui aussi réussir le standard olympique en plus de très bons coureurs de la NCAA qui visent à se qualifier pour le championnat de fin de saison.

« Ça va être notre tout premier tête à tête sur 1500 m, a-t-il indiqué. Ça fait spécial de retrouver ces duels entre Canadiens que je n’ai pas connus depuis 2017 face à Nathan Brannen. Les Canadiens ont tendance à se pousser. On a tous les deux intérêt à aller vite. »

Les deux spécialistes du 1500 m n’ont jamais croisé le fer. Pendant que Philibert-Thiboutot remportait le titre national en 2016, 2017 et 2018, Paulson évoluait sous les couleurs de la Grande-Bretagne. En 2019, il a gagné le championnat canadien, mais Philibert-Thiboutot était sur la touche en raison d’une blessure.

En Californie, il se frottera à deux grosses pointures de l’athlétisme canadien. Spécialistes du 5000 m, Mohamed Ahmed a remporté le bronze au mondial en 2019 et Justyn Knight a terminé au 10e rang à la même occasion. 

Knight a mentionné la semaine dernière qu’il pourrait envisager de tenter sa chance au 1500 m aux Jeux olympiques en plus du 5000 m où il est déjà qualifié.

« Ça va être ma seule course en carrière contre eux. C’est certain qu’ils sont de bons coureurs de 1500 m. Quant au désir de Justyn de faire les deux épreuves, il n’a sûrement pas réalisé l’horaire qui permettrait très difficilement de le faire. Ça va être une grosse fin de semaine avec la qualification olympique dans la balance et les tête-à-tête avec les meilleurs Canadiens. »