/finance/business
Navigation

Un autre 117 M$ en prêts d’urgence de Québec

Une aide toujours massive de l’État en février et mars

Papier White Birch
Photo courtoisie Papiers White Birch est l’une des entreprises soutenues, l’hiver dernier, dans le cadre du Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE). Elle a reçu un prêt de 25 millions $.

Coup d'oeil sur cet article

En deux mois, le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a signé des prêts totalisant plus de 117 millions $ à des entreprises en difficulté, notamment Papiers White Birch, qui a reçu un prêt de 25 millions $.

• À lire aussi: Des canards qui boitent toujours plus

Depuis le mois de mars 2020, Québec a octroyé plus de 851 millions $ sous forme de garanties de prêt ou de prêts dans le cadre du Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE). Plus de 700 entreprises en ont bénéficié.  

C’est ce qu’on peut constater à la lecture du tableau obtenu par Le Journal en vertu de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et qui couvre la période du 1er février au 31 mars.  

Papiers White Birch, qui exploite trois usines au Québec — Papier Masson, à Gatineau, F.F. Soucy, à Rivière-du-Loup, et Stadacona, à Québec —, est devenu un des plus importants bénéficiaires du PACTE durant cette période.  

Le PACTE vise à aider des entreprises qui étaient financièrement en santé avant la crise et « dont les liquidités sont affectées par les répercussions de la COVID-19 », explique Investissement Québec.

Pourtant, Papiers White Birch avait déjà procédé à des fermetures temporaires de son usine de Rivière-du-Loup, en 2019, prétextant des difficultés à écouler la production de papier de l’usine. 

En 2020, la même usine a été fermée durant le mois de juin en raison des impacts de la pandémie. L’usine de Gatineau a elle aussi été fermée de juin à septembre. 

Papiers White Birch est la propriété de Peter Brant, un Américain dont la fortune personnelle est estimée à près de 1 milliard $ US. La papetière possède quatre usines : la quatrième est située à Ashland, en Virginie, aux États-Unis. 

Des secteurs durement touchés

Les bénéficiaires du PACTE proviennent de tous les secteurs de l’économie, mais l’hôtellerie, très touchée par la pandémie, compte pour environ 20 % du montant total. 

Le Ritz-Carlton Montréal a par exemple bénéficié d’un prêt de 9,5 millions $ et le Groupe Germain et les Hôtels Alt de 40,4 millions $. 

Le distributeur de pièces d’auto Uni-Sélect, dont le siège social est situé à Boucherville, est un autre gros bénéficiaire du PACTE, avec des prêts totalisant 34,4 M$. 

À VOIR AUSSI...