/misc
Navigation

Un gaspillage irresponsable à 1 milliard

Coup d'oeil sur cet article

La CAQ n’a définitivement pas le réflexe vert.

Retourner 1,1 milliard $ aux automobilistes pour baisser le coût du permis de conduire dans un contexte de déficit budgétaire post-pandémie, de sous-financement du transport collectif et d’urgence climatique, c’est à mon avis carrément irresponsable.

Le tiers des coûts payés par les automobilistes

Une étude publiée par la Fondation David Suzuki et Trajectoire statuait qu’en 2015, les dépenses gouvernementales pour le système de transport pour automobiles atteignaient 6,6 milliards $. C’est énorme ! 

Seulement le tiers de cette facture est couvert par les automobilistes via des taxes sur les carburants, des frais d’immatriculation et permis de conduire. Et c’est sans compter les coûts supplémentaires de 7,6 milliards $ en congestion, pollution, accidents, santé publique, sécurité routière... Dois-je aussi rappeler que le secteur des transports est responsable de près de 50 % des GES ? 

Comment justifier ce cadeau aux automobilistes ?

  • Écoutez la chronique d’Elsie Lefebvre au micro de Geneviève Pettersen à QUB radio

Occasion manquée

On peine à financer le transport collectif. Pensons à Régis Labeaume qui a dû réduire son projet de tramway, à Valérie Plante à qui on demande des contorsions pour diminuer la facture de la ligne bleue, au REM qu’on ne peut enfouir faute d’argent. 

On se prive de 1,1 G$ qu’on aurait pu, par un simple changement législatif, envoyer comme une bouffée d’air frais pour financer le transport collectif. Décourageant.

Les municipalités se démènent pour trouver du financement, pensons à l’Agglomération de Montréal qui a ajouté en 2011 une taxe de 45 $ sur l’immatriculation pour ses citoyens via la SAAQ, question de favoriser le transport en commun. Cette taxe sera d’ailleurs élargie à toutes les villes de la CMM en 2024... Comble de l’ironie, on visait 2021, mais la SAAQ ne peut procéder, car ses systèmes informatiques sont trop désuets. Est-ce que la SAAQ compensera Montréal pour ce manque à gagner ?

Bien sûr, cette annonce populiste va faire plaisir d’un point de vue électoral. Mais qui se plaignait au Québec que le permis de conduire coûtait trop cher ? 

Quel manque de vision !