/news/coronavirus
Navigation

Les jeunes adultes et les ados bientôt vaccinés

La prise de rendez-vous ouverte aux 35 ans et plus

vaccination nuit québec
Capture d'écran TVA Nouvelles Ce sont désormais 40 % des Québécois qui ont reçu une première dose du vaccin, comme l’ont fait ces personnes au Centre de foires de Québec, le mois dernier.

Coup d'oeil sur cet article

L’opération de vaccination se poursuit à vitesse grand V au Québec. Le tour des jeunes adultes et même des adolescents s’en vient, alors que 40 % de la population a déjà reçu une première dose du vaccin. 

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: deux doses pour les 12 à 17 ans avant la rentrée scolaire

• À lire aussi: COVID-19: le Québec compte 907 nouveaux cas et 7 décès supplémentaires

Les 12 à 17 ans vaccinés avant la fin juin 

Les jeunes qui recevront une première dose de vaccin « avant la fin juin » en milieu scolaire devraient recevoir une deuxième injection à temps pour la rentrée automnale, estime le ministre de la Santé, Christian Dubé. Le cas échéant, les élèves devraient pouvoir bénéficier de « certains assouplissements » lorsqu’ils reprendront les cours, a laissé planer le directeur national de santé publique, Horacio Arruda. 

Il reste à voir, selon la situation épidémiologique, si le port obligatoire du couvre-visage sera toujours en vigueur à l’école, par exemple. Les ados qui travailleront dans des camps de jour pourront être vaccinés plus rapidement parce qu’ils seront considérés comme des travailleurs essentiels.

Deuxième dose devancée 

Christian Dubé
Photo Stevens LeBlanc
Christian Dubé

Les personnes immunosupprimées auront droit à leur rappel de vaccin plus tôt que prévu, soit dans un délai de quatre semaines entre les deux doses. Le Dr Arruda a fait parvenir en début de semaine une directive à ce sujet aux milieux hospitaliers et aux pharmaciens pour devancer des rendez-vous. L’administration de la deuxième dose est déjà en cours dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés. La deuxième dose pourrait éventuellement être devancée pour d’autres catégories. « À mesure qu’on a du vaccin, on va, bien entendu, réduire l’intervalle », promet le ministre de la Santé, Christian Dubé.   

Pas possible d’embrasser maman 

D<sup>r</sup> Horacio Arruda
Photo Stevens LeBlanc
Dr Horacio Arruda

Même si votre maman a reçu une première dose du vaccin, il est toujours interdit de se rassembler avec d’autres bulles pour souligner la fête des Mères, ce week-end. « Le plus beau cadeau qu’on peut offrir à notre mère, c’est la santé », a insisté le Dr Arruda, en rappelant que le risque de contamination, bien qu’il soit moindre après avoir reçu le vaccin, demeure bien réel. « Je sais très bien jusqu’à quel point on a envie de se retrouver en famille [...] mais ce n’est pas possible encore. » 

Un plan inspiré de la Saskatchewan 

Le premier ministre François Legault a suggéré à son ministre de la Santé de s’inspirer du plan de déconfinement de la Saskatchewan afin de préciser le plus rapidement possible quand les rassemblements seront permis. « J’ai envoyé le plan de Scott Moe [son homologue saskatchewanais] à Christian Dubé et je lui ai dit : “Je veux la même chose” », a dit M. Legault. Le plan de la Saskatchewan propose d’alléger les mesures sanitaires en trois étapes, dès l’atteinte des cibles de vaccination par groupe d’âge (70 %).

« Il y a des gens qui me disent : “Si on est quatre familles et qu’on est tous vaccinés, quand est-ce qu’on va pouvoir faire un party chez nous ?” Il faut que ce soit dans le plan, il faut qu’on aille jusque-là », a demandé M. Legault. « On travaille là-dessus pour arriver avec quelque chose de solide avec l’équipe du Dr Arruda », a indiqué de son côté M. Dubé, qui veut s’inspirer des « meilleurs plans dans le monde ». 

À voir aussi  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres