/sports/hockey
Navigation

Les Rangers doivent passer à la prochaine étape, selon Chris Drury

Les Rangers doivent passer à la prochaine étape, selon Chris Drury
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après les congédiements-surprises du président John Davidson et du directeur général Jeff Gorton chez les Rangers de New York, Chris Drury aura le mandat de compléter le processus de reconstruction et de ramener la formation en séries éliminatoires. 

• À lire aussi: [VIDÉO] Le Madison Square Garden se transforme en ring de boxe

• À lire aussi: Communiqué sur Parros: les Rangers sanctionnés très sévèrement

• À lire aussi: Les Rangers congédient leur président et leur directeur général

En conférence de presse jeudi, Drury a indiqué qu’il ne comptait pas chambouler le plan établi par Davidson et Gorton, dont il assumera dorénavant les fonctions.

«Ce ne sera rien de trop radical, a indiqué Drury, comme rapporté par le New York Post. Je crois vraiment à ce que nous avons accompli [...] À ce que nous avons réussi à faire, soit ajouter de jeunes joueurs [dont le Québécois Alexis Lafrenière, premier choix du dernier repêchage], faire des échanges clés et évidemment, signer un joueur autonome important [Artemi Panarin]. Nous avons beaucoup de bons éléments.»

«Je crois que c’est une période excitante pour notre organisation. Comme le fait toute organisation quand la saison se termine, nous allons tout évaluer pour pouvoir faire le prochain pas et être une équipe des séries.»

Un long processus

En début de semaine, les Rangers ont été officiellement éliminés de la course aux séries. C’est la quatrième saison de suite que la formation new-yorkaise ne participera pas au tournoi d’après-saison dans la LNH. Drury a affirmé que ce n’était pas nécessairement l’objectif qui avait été fixé pour son équipe en début de saison.

«Je ne crois pas que c’était le mandat, a dit celui qui, jusqu’à tout récemment, occupait le poste de directeur général du Wolf Pack de Hartford, le club-école des Rangers dans la Ligue américaine.

«Avec tous les hauts et les bas à travers cette saison écourtée, avec les entraîneurs qui ont eu la COVID, les joueurs qui entraient et sortaient de la formation, les blessures et la jeunesse de notre équipe... Globalement, nous avons eu plusieurs très bons moments qui nous ont permis d’évoluer. Maintenant, c’est le temps de faire le prochain pas, de transformer ces moments et ce groupe de joueurs en une équipe.»

Fiche insuffisante

Les congédiements de Davidson et de Gorton sont survenus au lendemain de la diffusion d’une lettre des Rangers réclamant la démission du préfet de discipline de la Ligue nationale de hockey (LNH), George Parros. Ce dernier ne s’est pas fait d’amis chez les Rangers en n’infligeant qu’une amende à l’attaquant des Capitals de Washington Tom Wilson pour des gestes violents commis lors de la rencontre de lundi.

Certains estiment toutefois que c’est plutôt le rendement des Rangers cette saison qui a mené aux licenciements de Davidson et de Gorton. Avant leur match de jeudi, les New Yorkais présentaient une fiche de 26-22-6.