/travel/destinations/quebec
Navigation

Vos vacances au Québec: le défi d’attirer les visiteurs en ville en Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

Avec son parc national, ses grands espaces et ses rivières, la Mauricie a réussi à attirer bon nombre d’amants de la nature, mais la région espère maintenant amener aussi les touristes en ville.

• À lire aussi: Redécouvrir le Québec: pour profiter pleinement de l’été!

« En 2020, le secteur nature a roulé à 96 % de sa capacité contre 54 % pour le secteur urbain. C’est dans ce dernier secteur que vont se concentrer nos efforts cette année », observe le directeur général de Tourisme Mauricie, Stéphane Boileau. 

« Les hôtels, les restaurants, les musées, tous ces lieux fermés feront l’objet de notre attention, notamment par un effort publicitaire. Mais, il faut dire qu’en 14 mois de pandémie, nous avons appris beaucoup. Dans l’industrie, le moral n’est pas au top, mais il reste bon ».

En Mauricie, 16 000 emplois directs et indirects sont liés à l’industrie touristique. 

Les retombées économiques sont évaluées à 500 millions $ par an. Vingt pour cent des touristes proviennent de l’extérieur de la province, et affectionnent particulièrement le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à Trois-Rivières. Québec y a injecté 15,6 M$ cette année pour le rendre plus moderne et plus attrayant.  

« Le tourisme religieux est très important à Trois-Rivières », note Daniel McMahon, président du conseil d’administration. Grâce au plan de réaménagement du site, ce dernier espère voir le nombre de visiteurs passer de 435 000 à 700 000 par année.   

  • Écoutez la journaliste Karine Gagnon ici  

Pas de grand déploiement 

À la Cité de l’Énergie de Shawinigan, on s’attend à revivre une saison quasi identique à celle de 2020. 

« Avant la pandémie, nous pouvions accueillir jusqu’à 600 personnes par jour, c’était plutôt 120 l’an passé », calcule la directrice générale, Sandy Letendre. 

En 2021, il a fallu faire une croix sur les spectacles à grand déploiement. « On va plutôt offrir plusieurs petits spectacles qui demandent moins de logistique. » 

Malgré une baisse de fréquentation, l’attraction majeure de Shawinigan n’a pas fait de déficit, notamment grâce à la subvention salariale d’urgence du fédéral.  

Mauricie  

Le site enchanteur de l’auberge du Lac-à-l’Eau-Claire, avec deux pavillons, le centre aquatique à droite et la forêt autour.
Photo courtoisie
Le site enchanteur de l’auberge du Lac-à-l’Eau-Claire, avec deux pavillons, le centre aquatique à droite et la forêt autour.

Le Lac-à-l’Eau-Claire  

Le confort en milieu sauvage  

  • Passé le village de Saint-Alexis-des-Monts, au Lac-à-l’Eau-Claire, se dresse une auberge de trois étages, entourée de pavillons, de condos et de chalets. Partout autour, c’est la forêt.           
  • Au bord du plan d’eau qui porte bien son nom, on retrouve même une piscine semi-olympique intérieure couverte d’un plafond cathédrale. On y a tout l’espace voulu pour nager, chose rare dans les établissements hôteliers.                      

Plaisirs de la table  

  • À l’auberge, même si le menu est varié, la spécialité demeure la truite, apprêtée de plusieurs façons : tartare, en croûte, fumée marinée (ma préférée) et autres. La truite provient d’une pisciculture faisant partie du domaine. Fraîcheur garantie.                      

En condo  

  • Lors de mon passage, j’ai logé dans un condo de deux chambres. Mais avec le foyer et l’allure à la fois contemporaine et rustique des lieux, je me suis davantage senti dans un chalet.           
  • Sur le patio, on a une belle vue sur le lac. Une petite plage se trouve à quelques pas.           
  • Nous sommes allés pêcher l’achigan. Nous avons aussi vu des ours. Un belvédère est aménagé pour les observer.                 

INFOS PRATIQUES  

  • LauréatGrands Prix du tourisme québécois 2012           
  • Activités : aire de jeux, randonnée pédestre, plage, kayak ($), canot ($), pédalo ($), ponton ($), chaloupe avec moteur ($), observation de l’ours, pêche à l’achigan ou à la truite           
  • Hébergement : chambres à l’auberge et en pavillon, condos, chalets, prix sur demande - Chiens non admis           
  • 1 877 265-3185   
  • www.lacaleauclaire.com