/news/currentevents
Navigation

Procès de François Asselin: Gilles Giasson aurait été frappé dans son salon

Procès de François Asselin: Gilles Giasson aurait été frappé dans son salon
CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES, ARCHIVES

Coup d'oeil sur cet article

La première semaine du procès de François Asselin, qui est accusé des meurtres de son père et d’un collègue de travail, s’est terminée avec les analyses d’une biologiste médicale au Laboratoire de sciences judiciaires et médecine légale. 

• À lire aussi: Procès de François Asselin: la famille de l’accusé témoigne

La journée de vendredi a été consacrée en grande partie au témoignage de Sonia Roy, biologiste médicale au Laboratoire de sciences judiciaires et médecine légale, qui est revenue sur les indices concernant l’assassinat du père de l’homme de 38 ans, Gilles Giasson.

Elle a notamment énuméré toutes les taches de sang, photos à l’appui, qu’elle a retrouvées dans le logement que la victime partageait avec l’accusé.

Gilles Giasson aurait ainsi été frappé dans l’entrée de son salon, selon les indications de Mme Roy, qui avait retrouvé des traces de sang sur le plancher, les murs et le plafond de la pièce.

La biologiste médicale a aussi détecté du sang, à l’aide de luminol, dans l’évier de cuisine, sur une vadrouille, sous le comptoir de cuisine, dans le passage et la salle de bain. Le plancher avait toutefois été lavé dans toutes ces pièces, a-t-elle ajouté.

Près d’une cinquantaine de témoins sont attendus pendant ces deux mois de procès, où François Asselin est notamment accusé d’outrage aux cadavres. Les restes de son père ont été retrouvés au site d’enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès, et ceux de son collègue, François Lefebvre, dans une boîte de carton à Sherbrooke.