/news/society
Navigation

Une vaste consultation demandée pour revoir le système d’immigration

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a suggéré vendredi la mise en place d’une vaste consultation pour revoir le système d’immigration et régler la pénurie de main-d’œuvre au Québec. 

• À lire aussi: Pénurie de main-d’œuvre: François Legault écorche le gouvernement Trudeau

• À lire aussi: Des syndicats dénoncent la pénurie de main-d’œuvre dans les CPE

«Les besoins de main-d’œuvre de nos entreprises sont réels et ont un impact majeur sur notre économie et la qualité de vie des Québécois. En parallèle, notre système d’immigration est complètement bloqué et les délais explosent. [...] On a un problème de seuil d’immigration trop bas au Québec et des délais de traitement inadmissibles à Ottawa», a expliqué par voie de communiqué Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

L’organisation a ainsi proposé la mise en place d’une consultation, sous la forme d’une commission parlementaire itinérante, pour rencontrer les entrepreneurs, mais aussi les candidats à l’immigration concernés par ces questions.

«Il y a aujourd’hui des travailleurs qui sont installés au Québec qui se sentent pris en otage et des entrepreneurs qui voient la pénurie de main-d’œuvre comme une épée de Damoclès au-dessus de leurs perspectives de croissance. Cette situation doit cesser», a insisté M. Milliard.

La question de l’immigration est au centre d’un conflit entre Ottawa et Québec depuis plusieurs jours, le premier ministre François Legault ayant notamment reproché au gouvernement fédéral de retarder l’arrivée de plus de 50 000 travailleurs qualifiés.

«L’immigration répond à certains besoins à court terme, mais surtout à long terme pour le Québec. Il nous faut avoir une vision pérenne de nos politiques d’immigration qui ne fluctuera pas au gré des secousses économiques, sanitaires ou politiques», a précisé le président-directeur général de la FCCQ.