/news/currentevents
Navigation

Le palais de justice de Roberval part en fumée

L’édifice, qui était en rénovation, a été la proie d’un violent incendie

Coup d'oeil sur cet article

Les millions consacrés à la modernisation du palais de justice de Roberval, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, sont partis en fumée lorsque l’édifice a été en proie à un violent incendie samedi soir. 

Des nuages de fumée étaient visibles à plusieurs kilomètres de distance.

La Sûreté du Québec (SQ), qui a reçu un appel vers 19 h, s’est rendue sur les lieux en assistance aux pompiers.

Des images captées par un témoin montrent toute la violence et l’intensité de l’incendie qui a ravagé le bâtiment en rénovation.
Photo courtoisie, Michel Boissonneault
Des images captées par un témoin montrent toute la violence et l’intensité de l’incendie qui a ravagé le bâtiment en rénovation.

Une dizaine de camions et au moins 45 pompiers ont été déployés, en provenance des casernes de Roberval, mais aussi de Saint-Félicien, de Chambord, de Sainte-Hedwidge et de Mashteuiatsh.

Des bâtiments proches du palais de justice ont aussi été arrosés par précaution.

Photo courtoisie, Michel Boissonneault

Aux alentours de 23 h, les pompiers étaient toujours à l’œuvre. L’incendie était toutefois maîtrisé, selon les informations fournies par la Ville de Roberval.

Au moment de mettre sous presse, la SQ n’avait pas de blessés sur son radar. La cause de l’incendie n’avait pas été confirmée par les autorités.

Réactions

Plusieurs élus locaux ont réagi à l’incident en cours de soirée, via les réseaux sociaux.

«Quelle tristesse! Notre palais de justice de Roberval en construction ainsi que la partie patrimoniale ont été détruits par les flammes», s’est désolée la députée de Roberval Nancy Guillemette. «C’est un triste événement! Merci aux pompiers et à toutes les équipes sur le terrain.»

«Je suis vraiment désolé pour les gens de Roberval. Cette construction était un projet attendu depuis longtemps. Il faudra que le gouvernement annonce la reconstruction», a dit le député de Jonquière Sylvain Gaudreault, via Twitter, alors que l’incendie rageait.

«Autant j’étais impressionné et enjoué de l’ampleur du projet et des perspectives offertes à Roberval, autant j’ai le cœur émietté de voir ce désastre se générer sous mes yeux!», a raconté le maire Sabin Côté, samedi en fin de soirée, via Facebook. «Demain nous serons en [action] pour la suite des choses», a-t-il assuré, levant son chapeau aux services incendie. «Aucune famille à la rue, aucun blessé, tous les bâtiments environnants ont été sauvés grâce à eux!», a salué le maire.

Le juge de paix magistrat à la Cour du Québec, pour le district de Roberval, Michel Boissonneault, a expliqué en entrevue dimanche matin à LCN que le palais de justice de Roberval est visible de partout dans la ville. Celui qui a tourné des images de l'incendie a affirmé qu'il aurait préféré ne jamais avoir à le faire. 

«Ça va certainement changer nos vies», a ajouté le juge Boissoneault. Même si plusieurs opérations se déroulaient à distance à cause de la pandémie, plusieurs dossiers devront être relocalisés dans des municipalités voisines, selon le juge.

Chantier de 66 M$

La première pelletée de terre pour marquer le début des travaux de rénovation de l’édifice patrimonial remonte à plus d’un an et demi.

Les sapeurs étaient toujours au travail en fin de soirée, mais ils avaient néanmoins réussi à maîtriser les flammes.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
Les sapeurs étaient toujours au travail en fin de soirée, mais ils avaient néanmoins réussi à maîtriser les flammes.

En avril dernier, une fuite de gaz au palais de justice, reliée à la réalisation de travaux, avait engendré l’évacuation de la bâtisse, avant d’être colmatée.

Le Conseil des ministres avait approuvé le projet de rénovation et d’agrandissement de cet édifice datant de 1912 en juillet 2019. Le chantier, de plus de 66 millions $, devait durer trois ans : la fin des travaux était prévue pour 2022.