/weekend
Navigation

Pandémie et changements de vie

we 0508 psycho
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Faire le grand saut pour quitter son emploi, décider d’avoir un enfant ou de mettre fin à une relation amoureuse peut souvent donner le vertige. Alors, imaginez un instant que vous devez prendre ces décisions importantes en pleine pandémie.

Au cours de cette crise aussi instable qu’imprévisible, plusieurs de nos décisions, parfois même les plus simples, ont revêtu un caractère inédit, singulier. 

Quand nos habitudes ont été chamboulées du jour au lendemain depuis le début de cette pandémie, ce sont aussi plusieurs de nos repères habituels qui ont changé du tout au tout. 

Après une année ponctuée de tous ces chambardements et défis d’adaptation, il suffit de regarder autour de nous pour constater à quel point un virus peut non seulement bouleverser, mais parfois aussi accélérer la mise en branle d’idées et de projets qui nous trottaient depuis longtemps dans la tête. 

Que l’on pense aux dizaines de milliers de personnes qui ont décidé de quitter les grands centres urbains pour s’installer en région, ou encore à la flambée du marché immobilier, pourrait-on y voir là l’effet d’un électrochoc sur une foule de personnes qui, jusque là, n’osaient pas sortir de leur zone de confort ? 

Remettre ses pendules à l’heure

Si cette pandémie a constitué pour plusieurs une période de grandes décisions, un grand pas de recul devrait être pris chaque fois que nous effectuons un choix important dans notre vie lorsque la situation le permet. De tels changements doivent aussi être mûrement réfléchis, car une décision fondamentale ou un virage à 180 degrés affectera non seulement la vie de celui ou celle qui la prend, mais aussi la vie de son entourage. 

Les individus qui se connaissent bien, qui prennent le temps d’analyser la situation dans des circonstances favorables, qui reconnaissent leurs forces et admettent leurs limites ont beaucoup plus de chances d’être en harmonie avec leurs choix. 

En ce sens, prendre des décisions importantes dans notre vie alors que notre monde est déjà sens dessus dessous, lors d’une telle crise pandémique, n’est pas toujours avisé. 

En période de grands bouleversements, la fatigue psychique, l’anxiété et une plus grande émotivité peuvent en effet altérer notre jugement et notre capacité de raisonnement. 

Cela dit, il faut aussi dire que plusieurs changements ont été imposés à de nombreuses personnes depuis le début de cette crise. 

Une perte d’emploi, la fermeture de son entreprise, un divorce inévitable, une peine d’amitié, un déménagement accompli dans l’urgence sont autant de moments cruciaux, déstabilisants, que la crise sanitaire a parfois engendrés ou accélérés. Sans minimiser ces situations, on peut aussi tenter de voir ces changements comme étant également un tremplin, ou une occasion de faire le point. 

Pour d’autres, la pandémie fut parfois une occasion unique, un luxe, de s’arrêter, de réfléchir, et revenir à l’essentiel. Ils ont trouvé là un moment privilégié pour prendre la juste mesure de nos relations familiales et amicales, pour se souvenir des gens qui nous manquent vraiment. 

On a aussi compris qui comptait pour nous, pour qui on comptait... et ceux sur qui on pouvait compter. 

Regarder droit devant

Les aléas de la vie, avec ou sans la présence de la COVID-19, ne nous accordent pas toujours ces pauses salutaires. Les décisions dictées par les autres ou les événements, embrouillées par notre mal de vivre, peuvent donner plus de vertige que de satisfaction, et demander encore plus d’adaptation une fois qu’elles sont prises. 

Que faire dans ce contexte qui n’a rien d’idéal ? 

À défaut d’avoir la liberté de choisir, il est nettement préférable ne pas trop ruminer le passé, sur ce qui nous semblait mieux autrefois. Tentons plutôt de regarder vers l’avant pour construire des solutions à partir de la situation présente. Les regrets peuvent nous envahir : accordons-leur une place, sans pour autant les entretenir à outrance. Le plus important, c’est qu’ils ne prennent pas toute la place et qu’ils ne freinent pas nos élans créatifs pour entreprendre des actions constructives. 

Songer plus et mieux... au sens à donner à sa vie 

La présente pandémie nous aura parfois forcés à bousculer notre confort et nos certitudes, mais aussi à songer, plus et mieux que d’habitude, au sens que nous souhaitons réellement donner à notre vie.