/entertainment/tv
Navigation

Loïc Bouffard fait ses débuts dans «Défense d’entrer!»

Loïc Bouffard fait ses débuts dans «Défense d’entrer!»
PHOTO COURTOISIE/TOU.TV EXTRA

Coup d'oeil sur cet article

L’idée de se retrouver à la télé avait déjà effleuré l’esprit du jeune Loïc Bouffard, car il s’est déjà imaginé devenir analyste sportif. Or, ce n’est pas grâce au monde du hockey que l’adolescent de 13 ans se retrouve maintenant devant les caméras, mais plutôt parce qu’il a décroché le rôle principal de «Défense d’entrer!», une nouvelle série jeunesse offerte sur l’Extra de Tou.tv.

Fervent lecteur de la série de livres écrits par Caroline Héroux - qui signe aussi l’adaptation au petit écran -, Loïc Bouffard a répondu à un casting alors qu’il ne possédait encore aucune expérience de jeu. Qu’à cela ne tienne, c’est à lui qu’on a confié le personnage central, celui de Charles-Olivier surnommé «Lolo», un garçon au sourire facile, qu’il se trouve à l’école ou chez lui.

Loïc Bouffard fait ses débuts dans «Défense d’entrer!»
PHOTO COURTOISIE/TOU.TV EXTRA

Un stress à gérer

Si plusieurs vantent le naturel dont il fait preuve, c’est qu’il a su vaincre sa nervosité qui, on s’en doute, s’est manifestée de diverses façons.

«Le petit bout qui me stressait le plus, c’était l’apprentissage des textes, confie-t-il. Finalement, au contraire, ç’a été une super réussite. Chaque soir, ça me prenait 20 minutes et je connaissais tous mes textes pour le lendemain.»

Son arrivée au sein de la famille (parmi laquelle on compte les comédiens Sandrine Bisson, François Chénier et Laura Compan, respectivement sa maman, son papa et sa demi-soeur) a aussi nécessité une certaine adaptation.

«Au début, dans les répétitions avant tournage, j’étais vraiment stressé. En arrivant sur le tournage, c’est sûr qu’il y avait une pression de plus parce qu’il y avait beaucoup, beaucoup de gens, mais avec l’aide de tout le monde, j’ai réussi à bien canaliser ça en énergie positive. À la fin, j’étais totalement à l’aise.»

Non seulement Loïc Bouffard connaissait et appréciait le Charles-Olivier qu’il allait incarner, il pouvait aussi se reconnaître en lui à certains égards.

«Ce qui est spécial, c’est que les livres et la série, c’est la vie du point de vue d’un enfant de mon âge. C’était très facile de m’identifier à lui, de me voir à travers le personnage de Charles-Olivier, donc de pouvoir l’incarner.»

«En certains points, il me ressemble beaucoup, comme son besoin d’appartenance. J’ai toujours besoin d’appartenir à une "gang", que ce soit une équipe sportive ou une "gang" d’amis. Ou encore le fait de plaire à tout le monde et de ne déplaire à personne.»

Loïc Bouffard fait ses débuts dans «Défense d’entrer!»
PHOTO COURTOISIE/ERIC MYRE

Des envies de jouer

Avec cette première incursion dans la planète acteurs, Loïc Bouffard sent qu’il a beaucoup évolué.

«Je suis rentré là-dedans avec le goût d’apprendre et je suis ressorti après avoir tellement appris. En tant qu’acteur, dans le milieu de la télé. Je suis devenu une meilleure personne.»

Les grosses responsabilités qui lui ont été confiées lui ont donné la piqûre du jeu. Il est même prêt à tâter un autre genre que la comédie, comme le drame.

Entretemps, comme il a pu lire les textes de multiples épisodes, il a hâte de retrouver son personnage lors du tournage de la deuxième saison.

Les 13 premiers épisodes de «Défense d’entrer!» peuvent être visionnés sur Tou.tv Extra. Les 13 autres déjà tournés seront dévoilés le 8 juin.