/sports/fighting
Navigation

Claggett et Germain veulent un gagnant

Les deux boxeurs s’affronteront dans un combat revanche samedi à Québec

Mathieu Germain (à gauche) et Steve Claggett (à droite) s’étaient livré un combat nul, en janvier 2019, à Montréal.
Photo d'archives, Agence QMI Mathieu Germain (à gauche) et Steve Claggett (à droite) s’étaient livré un combat nul, en janvier 2019, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis leur affrontement en 2019, Mathieu Germain et Steve Claggett rêvaient de s’affronter de nouveau. Ils voulaient connaître l’identité du meilleur boxeur entre les deux. Ils pourront enfin connaître la réponse, samedi, à Québec. 

• À lire aussi: Saul «Canelo» Alvarez unifie les titres des super-moyens

• À lire aussi: Camp d’entraînement à 250 000$

Lors du premier choc, Germain (18-2-1, 8 K.-O.) et Claggett (29-6-2, 19 K.-O) avaient dû se contenter d’un verdict nul partagé dans un duel de 10 rounds très serré. Les juges avaient remis des cartes de 95-95, 96-94 en faveur de Germain et de 96-94 pour Claggett. 

Lors de ce deuxième duel, les deux porte-couleurs d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) n’auront pas l’occasion de remporter un titre mineur. Toutefois, dans les deux cas, c’est un combat déterminant. 

« Je suis déjà en mode guerre dans ma tête, a souligné Germain. Je sais que c’est le combat le plus important de ma carrière. 

« Je sais qui j’ai devant moi. Je suis prêt mentalement et physiquement. »

À son dernier combat, Germain a perdu par knock-out technique contre Yves Ulysse Jr. Un duel durant lequel il a subi une blessure à un pied lors de sa première chute au plancher. 

Depuis cette soirée de novembre 2020, tout est rentré dans l’ordre et il a pu s’entraîner comme il le souhaitait durant les dernières semaines.

Mathieu Germain (à gauche) et Steve Claggett (à droite) s’étaient livré un combat nul, en janvier 2019, à Montréal.
Photo d'archives, Agence QMI

Un dragon affamé

Pour sa part, Claggett a bien l’intention de terminer le travail amorcé au 10e round du premier affrontement contre Germain. Lors des deux dernières minutes du duel, l’Albertain avait profité d’une baisse d’énergie du Québécois pour semer le doute chez les juges et les amateurs. 

« C’est un combat que j’attends depuis deux ans, a souligné celui qui est surnommé Dragon. J’y pense depuis le son de la dernière cloche du premier duel. 

« Il est le temps de remettre les pendules à l’heure. Je sais qu’il s’est blessé lors de son dernier combat. Il a aussi décidé d’aller encourager Steven Butler au Mexique. Pendant ce temps-là, je m’entraînais. La vérité sera révélée samedi. »

Le retour de Drolet

Le gala de samedi permettra également à Clovis Drolet (11-1, 7 K.-O.) d’effectuer un retour sur le ring après une inactivité de 16 mois. Pour l’occasion, il croisera le fer avec Jordan McCue (3-1, 1 K.-O.).

« L’action ne manquera pas. Ce ne sera pas le temps d’aller aux toilettes pour les gens qui regarderont le combat à la maison », a souligné Drolet. 

À son dernier combat, Drolet a encaissé un revers par décision partagée contre l’Ontarien Mponda Kalunga. Il n’avait pas été en pleine possession de ses moyens. 

« On a essayé de descendre à 154 lb, mais je perdais beaucoup de muscles et de jambes, a expliqué le boxeur originaire de Beauport. J’étais à 155 lb à la pesée. La dernière fois que j’avais pesé ce poids, j’avais 16 ans. 

« J’ai appris contre Kalunga que je ne descendrai plus en bas de 160 lb. Je me battais à 165 lb chez les amateurs. Pour samedi, je me battrai à mon poids naturel. Je serai à 115 % de mes capacités. »

En sous-carte, Alexandre Gaumont et Bree Howling défendront les couleurs d’EOTTM pour la première fois. Puis, Mathieu Duguay et Kenny Cherry ouvriront la soirée avec un combat à saveur québécoise. 


Le gala de samedi sera présenté à huis clos, mais au complet sur le site web de Punching Grace, dès 20 h.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.