/finance/reer
Navigation

La question des délais pour les cotisations REER non utilisées

Coup d'oeil sur cet article

Question de Jacques, un de nos lecteurs : Je sais que je dois transformer mes REER en FERR à l’âge de 71 ans. Je prévois liquider un immeuble après mes 71 ans. Afin de diminuer le gain en capital, est-ce une bonne stratégie de cotiser à mes REER avant 71 ans et de les utiliser seulement lors de la vente de la propriété ? Y a-t-il un délai pour déduire les cotisations REER inutilisées ?

• À lire aussi: Un dilemme entre hypothèque et cotisation au REER

Réponse : Cela pourrait effectivement être une bonne stratégie, estime le planificateur financier André Lacasse, de Services financiers Lacasse, du moins selon les informations que vous nous avez fournies.

Rappelons tout d’abord que les REER doivent être obligatoirement convertis en Fonds enregistré de revenus de retraite l’année qui suit le 71e anniversaire. 

Mais cela ne vous empêche pas de cotiser à vos REER jusqu’à cette date et de conserver certaines cotisations pour plus tard.

« Si vous prévoyez faire un gain en capital imposable dans le futur et avoir une facture fiscale à payer, cotisez à vos REER avant vos 71 ans et utilisez la déduction plus tard », conseille André Lacasse.

Une seule obligation

Par exemple, admettons que vous ayez cotisé 20 000 $ à vos Régimes enregistrés d’épargne retraite cette année, et que vous vendiez votre immeuble seulement dans cinq ans. 

Ne réclamez pas votre déduction d’impôt pour l’année fiscale 2021, mais pour celle où votre gain en capital sera imposable.

« Vous pouvez utiliser ces cotisations au moment qui vous convient le mieux, cela peut être pour l’année fiscale en cours ou au contraire dans plusieurs années. La seule obligation est de convertir vos REER en FERR par la suite », explique André Lacasse.


Vous avez des questions ? Écrivez-moi à emmanuelle.gril@quebecormedia.com. Nous vous répondrons régulièrement.

À VOIR AUSSI...