/sports/hockey
Navigation

Sharks: Marc-Édouard Vlasic n’ira nulle part

Marc-Édouard Vlasic
Photo d'archives, AFP Marc-Édouard Vlasic

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Marc-Édouard Vlasic n’a aucunement l’intention de lever sa clause de non-mouvement d’ici la fin de son entente avec les Sharks de San Jose. 

• À lire aussi: Québécois chez le CH: Geoff Molson et Marc Bergevin doivent être sensibles, dit Legault

• À lire aussi: Frederik Andersen affrontera les «Sens»

• À lire aussi: Kirk Muller croit au potentiel de Suzuki et Kotkaniemi

C’est ce que le défenseur a affirmé mardi, lorsqu’on lui a posé la question en conférence de presse.

«Je suis ici jusqu’à la fin... J’aurais signé ailleurs si je ne voulais pas être ici. Je veux gagner à San Jose», a clamé Vlasic.

Le natif de Montréal a toujours porté les couleurs des Sharks dans la Ligue nationale de hockey, lui qui avait été leur choix de deuxième ronde (35e au total) lors du repêchage de 2005. En juillet 2017, l’arrière a paraphé un lucratif contrat de huit ans d’une valeur totale de 56 M$. Son entente comprend une clause de non-mouvement complète jusqu’en 2023-2024. Après, il devra soumettre une liste de trois équipes où il accepterait d’être échangé.

Vlasic, comme la majorité de ses coéquipiers chez les Sharks, a connu une saison 2020-2021 difficile. En 50 parties, le gaucher a touché la cible une fois et fourni cinq mentions d’aide pour seulement six points. Il a également maintenu un différentiel de -5 et passé 17 min 27 s sur la patinoire en moyenne par partie.

La formation de San Jose terminera sa campagne, mercredi soir, face aux Golden Knights de Vegas. Les Sharks sont assurés de rater les séries éliminatoires pour une deuxième saison consécutive.