/news/politics
Navigation

«Il n’y a personne qui veut des élections pendant une pandémie»

Coup d'oeil sur cet article

Pandémie de COVID-19, rumeurs d’élections, réouverture des frontières ou investissements dans la région de Québec: le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a répondu aux questions de TVA Nouvelles.

• À lire aussi: La frontière canado-américaine fermée jusqu’à la fin septembre, selon Jean Charest

• À lire aussi: Plan de déconfinement: le Québec en train de «passer à travers la 3e vague»

Les rumeurs d’élections fédérales

En entrevue avec Pierre Jobin, le premier ministre a expliqué que des élections ne l’«intéressaient» pas.

Mais il a rapidement précisé que si elles devaient avoir lieu, cela se ferait de façon sécuritaire en raison de la pandémie de COVID-19.

«Ça ne m’intéresse pas des élections (...) Il n’y a personne qui veut des élections pendant une pandémie», a-t-il lancé. 

«Comme le Bloc et les conservateurs continuent de ne pas voter la confiance en ce gouvernement, c’est possible qu’on ait des élections. Mais il faudrait quand même qu’on ait une façon de s’assurer que si on a des élections que personne ne veut, on le fasse en sécurité.»

Réouverture des frontières

Justin Trudeau a indiqué qu’il ne sentait pas de pression de la part des États-Unis pour rouvrir la frontière terrestre rapidement.

«C’est sûr qu’il y a bien des gens qui veulent revenir à la normalité le plus rapidement possible. Moi la pression, c’est de m’assurer qu’on protège les gens jusqu’au bout et qu’on ne rouvre pas avant de pouvoir le faire en sécurité», a-t-il précisé.

Investissements à Québec

Par ailleurs, la question des investissements pour la région de Québec a été abordée lors de cette entrevue.

Alors que le fédéral s’est impliqué dans le projet du tramway, la question du troisième lien est réapparue.

M. Trudeau a fait savoir qu’il n’avait pas vu le projet en question, mais que son gouvernement était toujours prêt à investir dans les infrastructures et le transport en commun.

«Il n’y a pas eu de projet précis déposé du côté du fédéral encore, mais comme vous les savez, on a été là pour de grands investissements en infrastructure pour la ville de Québec, que ce soit le tramway, l’autoroute Henri-IV, etc. On va continuer d’être partenaire avec la Ville.»