/news/politics
Navigation

Un nouveau parc pour le Quartier des spectacles

Un nouveau parc pour le Quartier des spectacles
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal a dévoilé le résultat d’un concours international d’architecture qui vise à aménager un parc dans un espace de stationnement au nord de la Place des Festivals. 

• À lire aussi: Le festival Juste pour rire confirme sa tenue cet été pour la mi-juillet

• À lire aussi: Les Francos et le Festival de Jazz reportés à septembre

Le futur parc devrait être inauguré en 2024, au coût de 8,5 millions $. Il sera aménagé dans le «terrain 66», un espace compris entre le boulevard de Maisonneuve et l’avenue du Président-Kennedy, ainsi qu’entre les rues Bleury et Jeanne-Mance.

«Le concept lauréat propose un lieu signature pour Montréal et les visiteurs du Quartier des spectacles, tout en créant un espace multifonctionnel pour permettre les activités logistiques des festivals sur une partie du site durant l'été», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Le projet de parc fait suite à la destruction du Jardin Domtar, dans le même secteur, qui a dû laisser place à une tour de 35 étages.

«On s’est engagé à trouver une solution, puisque nous n’avions pas voix au chapitre, et on a décidé d’agir sur un stationnement très peu utilisé pour le transformer en parc», a expliqué la mairesse de Montréal, Valérie Plante, mercredi matin.

C’est le concept proposé par l’équipe composée de Mario Nájera, Raquel Peñalosa, Diana Elizalde et WAA Montréal qui a retenu l’attention du jury, parmi quatre projets finalistes.

«On adore notre Place des Festivals, mais il faut aussi combattre les îlots de chaleur», a ajouté Mme Plante, qui a souligné le besoin d’amener de la verdure au centre-ville.

Le concept retenu propose une passerelle piétonne, illuminée le soir, qui surplombera une forêt urbaine. L’endroit offrira également des lieux de détente et de rassemblement, ainsi qu’un toboggan pour permettre aux jeunes d’y trouver leur compte.

«La proposition contribuera à hisser toujours plus haut la métropole québécoise au rang des villes mondiales encourageant un équilibre sensible avec notre environnement ainsi que la qualité en design et en architecture dans les projets urbaine», a pour sa part déclaré Rami Bebawi, architecte et président du jury de sept membres.

À VOIR AUSSI...