/news/coronavirus
Navigation

Le grand patron des vaccins quitte en raison d’une enquête militaire

Dany Fortin, vaccin
Capture d'écran Dany Fortin
Major général

Coup d'oeil sur cet article

Le responsable de la plus grande opération de vaccination de l’histoire du pays, le major général Dany Fortin, a quitté son poste en attendant les résultats d’une enquête militaire.

• À lire aussi: 75% de personnes entièrement vaccinées avant les rassemblements intérieurs

• À lire aussi: COVID-19: plus de 2300 nouveaux cas en Ontario

Un très bref communiqué du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes (FAC) a été envoyé en soirée vendredi.

Aucun détail sur les allégations ou la nature de cette enquête n’a été dévoilé par les FAC.

  • Écoutez le colonel à la retraite, Michel Drapeau, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Selon une source du Globe and Mail, il s’agirait d’une présumée inconduite sexuelle commise à l’endroit d’une femme en 2015, avant qu’il accède au grade de major-général.

Dany Fortin était vice-président de la logistique et des opérations de l’Agence de la santé publique du Canada depuis le 27 novembre 2020. Il dirigeait la distribution des vaccins contre la COVID-19 pour le fédéral.

Lors de sa nomination, M. Fortin a été présenté, sous un concert d’éloges, comme un haut gradé très respecté et aimé de ses collègues.

Révision urgente

Encore jeudi, il travaillait avec son équipe afin d’évaluer si le Canada devait continuer à recevoir des doses du vaccin Oxford-AstraZeneca.

Le lieutenant-général Wayne Eyre, chef d’état‐major de la Défense par intérim, révisera les prochaines étapes avec le major général Fortin. À ce jour, l’opération de vaccination est loin d’être terminée au pays et beaucoup de travail reste à faire.

Le gouvernement fédéral de Justin Trudeau n’a pas émis de commentaires pour le moment, pas plus que le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan. « L’armée n’a plus le choix. Les Forces doivent aller au bout du ménage en cours pour devenir un exemple dans les prochaines années », a commenté une source bien au fait de la justice militaire.

Longue enquête

« Pour relever quelqu’un de ses fonctions, il faut que ça soit sérieux. Une telle enquête est longue et les autorités sont avares de commentaires », a aussi ajouté un avocat qui n’a pas voulu être nommé. 

Né à Montmagny, le major général Dany Fortin a quitté sa région à l’âge de 17 ans. Il est diplômé du Collège militaire royal de Saint-Jean. 

En 2013, il était commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada, puis général commandant adjoint pour les opérations du 1er Corps de l’armée américaine, à Washington. 

Au cours de sa carrière, il a participé à plusieurs missions internationales, notamment en Bosnie et en Afghanistan. Il était commandant des forces de l’OTAN en Irak d’octobre 2018 à novembre 2019. Il compte plus de 35 ans de service.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes est l’unité de la police militaire chargée des enquêtes au sein de l’armée. Sa mission est d’enquêter sur toutes les infractions importantes ou sensibles contre la propriété, les personnes ou le Département de la défense nationale. Il a autorité sur toutes les personnes soumises au code de discipline militaire (CDM).

À voir aussi      

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres