/sports/fighting
Navigation

Makhmudov rompt ses liens avec Golden Boy

Boxe Eye of the Tiger Management
Photo Martin Chevalier Combat de Championnat NABF des poids lourds entre Arslanbek Makhmudov et Julian Fernandez dans le cadre du gala de boxe EOTTM au Cabaret du Casino de Montréal, le samedi 28 septembre 2019.

Coup d'oeil sur cet article

Arslanbek Makhmudov ne fait plus partie de la famille de Golden Boy Promotions selon ce que Le Journal de Montréal a appris dans les dernières heures.  

• À lire aussi: Surdose de stress et d’anxiété

• À lire aussi: Ali Nestor s’inquiète pour les jeunes

Le promoteur du poids lourd (11-0, 11 K.-O.) Camille Estephan en est venu à cette décision dans les derniers jours. Il l’a confirmé à l’auteur de ces lignes. 

« En obtenant cette libération, nous n’avons plus aucun boxeur qui a des liens avec Golden Boy, a souligné Estephan au Journal de Montréal. C’est avant tout une décision d’affaires, mais les dirigeants de Golden Boy demeurent nos amis pour le futur. 

« Il n’est pas exclu qu’on fasse encore des affaires avec eux, mais il faudra que ce soit une situation gagnant-gagnant. »

Pour revenir à Makhmudov, c’est un autre report de combat qui a forcé le patron d’Eye of the Tiger Management à passer à l’action. Le protégé de Marc Ramsay devait se battre contre Nagy Aguilera le 23 avril à El Paso, au Texas, mais le gala avait été annulé en raison d’une blessure à un des deux finalistes. 

C’est dommage parce que Makhmudov avait mis tout en œuvre pour créer une forte impression en sol américain lors de cette soirée. Il avait notamment pris part à un camp aux États-Unis. 

Par la suite, Golden Boy n’a pas été en mesure de trouver une autre date à Makhmudov sur l’un de ses galas suivants. Ce fut la goutte qui a fait déborder le vase et Estephan est passé à l’action. 

C’est la suite logique de ce qui est arrivé dans les derniers mois entre les deux promoteurs. Estephan avait obtenu les libérations contractuelles de Steven Butler, David Lemieux, Yves Ulysse Jr et Erik Bazinyan avec Golden Boy en mars dernier. 

« Ils ont été de bons partenaires pour nous, a ajouté Estephan. On a réalisé de belles choses ensemble. On a réussi à bâtir un champion du monde ensemble (David Lemieux). »

Au Québec 

Quelle sera la suite des choses pour le « Lion » ? Un combat au Québec dans les prochains mois. 

« On veut continuer de bâtir avec lui, a indiqué Estephan. Selon moi, c’est le plus gros prospect au monde au moment où l’on se parle. »

Pour qu’il continue son ascension vers le sommet, Makhmudov devra affronter des adversaires qui le feront travailler différents aspects de sa technique. 

Cependant, pour assurer son développement, Estephan devra mettre la main dans sa poche. Les poids lourds peuvent parfois demander la lune pour monter sur le ring contre un gars comme Mahmudov. 

Christian Mbilli (18-0, 17 K.-O.) est maintenant classé 16e dans la catégorie des super-moyens selon le dernier relevé du World Boxing Council (WBC). Cette nouvelle arrive quelques semaines après sa victoire par knock-out technique contre Jesus Antonio Gutierrez Velazquez.