/world/opinion/columnists
Navigation

Trump place ses pions et c’est inquiétant

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump place ses pions et c’est inquiétant pour la démocratie. Le renvoi cette semaine de Liz Cheney n’est qu’un élément parmi d’autres qui montrent que Trump n’a pas renoncé à l’idée d’un coup d’État. 

Le président aux 30 000 mensonges déploie sa stratégie pour reprendre le pouvoir. La tricherie et le mensonge sont au centre de celle-ci. Car le bonhomme, qui a triché toute sa vie, aussi bien pour entrer à l’université qu’en affaires, considère que la triche et le mensonge sont des instruments légitimes. Peu lui importe de tuer la démocratie américaine chemin faisant.

1. Pourquoi le renvoi de Liz Cheney est-il grave ?

Liz Cheney était jusqu’à mercredi la leader des élus républicains à la Chambre des représentants. Officiellement, elle a été démise de ses fonctions parce qu’elle accordait trop d’importance à la lutte contre Trump et pas assez au combat contre le programme de Joe Biden. Cependant, tout le monde a compris qu’aux yeux de Trump, Cheney était coupable d’un crime majeur : elle pense que la dernière élection présidentielle était juste et honnête. Avec raison, elle accuse Trump de propager la fable des élections présidentielles volées. Ce mensonge, 55 % des électeurs républicains y croient. C’est la plus grande qualité d’Elise Stefanik, qui désormais remplace Cheney. Elle propage avec ferveur l’idée que l’élection présidentielle de 2020 était frauduleuse.

2. Que montre le renvoi de Cheney ?

Le renvoi de Cheney, ainsi que les problèmes que rencontrent les dirigeants républicains anti-Trump dans leur parti, montre que les partisans de Trump contrôlent l’appareil du parti. Ces derniers tentent de chasser non seulement les dirigeants anti-Trump, mais aussi les partisans républicains qui n’adhèrent pas au culte de la personnalité de Trump. 

3. Pourquoi changer les règles électorales ?

La stratégie de Trump s’étend au-delà du contrôle du Parti républicain. Elle s’appuie sur le changement des lois électorales dans tous les États tenus par les républicains. Ces derniers veulent en particulier limiter au maximum le vote postal. C’est que les électeurs qui ont voté par la poste ont appuyé les démocrates dans une proportion de 2 pour 1. Trump change donc les règles du jeu. 

4. Quelle est la propagande de Trump ?

La propagande de Trump est grossière, mais elle touche l’Américain moyen. Trump tente de faire croire que des démocrates sont noyautés par des marxistes, alors que le programme de Biden amène tout juste les États-Unis au seuil des politiques appliquées par les États industrialisés. Que les démocrates trichent et volent les élections, alors que c’est lui qui le fait. Que Biden est mentalement et physiquement inapte à gouverner et que sa gestion du pays est catastrophique, alors que lui-même est mentalement malade. Enfin, Trump associe le wokisme au parti démocrate – ici, il a malheureusement un peu raison.

5. Où peut aboutir la stratégie de Trump ?

Trump est en train de mettre en place tous les éléments d’un scénario cauchemardesque pour les démocrates et pour la démocratie. Les républicains, avec les nouvelles règles, pourraient facilement remporter la majorité dans les deux chambres en 2022 et refuser de reconnaître un président dûment élu autre que Trump. Une manœuvre qu’une partie de l’électorat cautionnerait, étant donné la propagande de l’élection volée. En plus, les républicains anti-Trump menacent de quitter le Parti républicain et de fonder leur propre parti. Mais il n’est pas évident qu’un tel parti, qui serait modéré, attirerait plus de votes républicains que démocrates.