/weekend
Navigation

Un David Vann hypnotisant

WE 0515 En mode lecture
Photo courtoisie Komodo
David Vann
Aux Éditions Gallmeister
306 pages

Coup d'oeil sur cet article

Après Sukkwan Island ou Caribou Island (Désolations, en français), David Vann nous invite à passer quelques heures sur une autre île. Celle de Komodo, en Indonésie, où une sœur, un frère et leur mère ne vont pas tarder à nous en faire voir de toutes les couleurs.

Avec l’écrivain américain David Vann, il ne faut jamais s’attendre à lire des histoires toutes simples remplies de bons sentiments. Au contraire. Il n’y a d’ailleurs qu’à se plonger dans n’importe lequel de ses romans pour le constater et celui-ci, qui sent encore l’encre fraîche, n’échappe pas à la règle. Car Tracy ne va pas bien. Pas bien du tout, même.

Depuis la naissance de ses jumeaux, elle n’a pas eu un seul instant à elle. Son mari, un danseur beau et musclé d’origine argentine, est plutôt du genre à ne s’occuper de rien... sauf peut-être des jolies filles avec lesquelles il lui arrive de traîner le soir. 

En cinq ans, Tracy n’a ainsi pas pris la moindre journée de congé. Alors lorsque son frère Roy lui proposera de venir le rejoindre avec leur mère pendant toute une longue semaine sur l’île de Komodo, elle dira oui.

En eaux troubles

Évidemment, ce qui aurait dû être un séjour de rêve tournera très vite au cauchemar. Pour commencer, l’endroit qu’a choisi Roy afin de terminer sa formation d’instructeur de plongée est loin de baigner dans le luxe. Pas de toilettes dans les chambres, et même les repas sont mauvais. Au moins, il y a les trois séances quotidiennes de plongée qui, elles, sont exceptionnelles : raies mantas, requins, poissons-globes, labres, tortues de mer géantes... Un vrai régal pour les yeux. 

Mais partout où elle va, Tracy traîne avec elle son immense colère. Et dans les profondeurs marines pleines de dangers, ce n’est pas nécessairement une bonne chose... 

Une histoire qui se lit carrément en apnée.  

À lire aussi cette semaine 

GRAND UNION

Zadie Smith<br/>
Aux Éditions Gallimard<br/>
288 pages
Photo courtoisie
Zadie Smith
Aux Éditions Gallimard
288 pages

En 2005, les anglophones ont déjà eu droit à un recueil de nouvelles signé Zadie Smith. Ce second recueil, qui réunit 19 nouvelles très différentes les unes des autres, est donc pour nous le premier. Et on l’a apprécié, notamment parce que cette auteure britannique a le don de raconter le genre humain et de nous pousser à réfléchir à toutes sortes de réalités. 


LES OMBRES DE LA TOILE

Chris Brookmyre<br/>
Aux Éditions Points<br/>
576 pages
Photo courtoisie
Chris Brookmyre
Aux Éditions Points
576 pages

Tout comme dans la célèbre série Millénium, on a droit ici à une jeune femme hyperdouée en informatique prête à jouer les hackeuses en sideline, et à un valeureux journaliste d’investigation prêt à tout pour redorer son blason. Ensemble, ils nous entraîneront dans le très vaste univers de la cybercriminalité et nous offriront un thriller palpitant à souhait. Un peu dur à suivre au début, mais le jeu en vaut la chandelle. 


REDÉCOUVRIR LE QUÉBEC

Alain Demers<br/>
Aux Éditions du Journal<br/>
336 pages
Photo courtoisie
Alain Demers
Aux Éditions du Journal
336 pages

En attendant de pouvoir recommencer à voyager aux quatre coins de la planète, on a tout le Québec juste pour nous ! Alors comme il en a déjà parcouru pratiquement toutes les routes, le journaliste Alain Demers partage ici avec nous ses meilleures adresses et ses destinations coups de cœur. Mais ce qu’on a surtout apprécié ? Les tops 5 ou 10 présentés en fin d’ouvrage, qui dressent entre autres la liste des séjours les moins chers.   


ON MANGE QUOI POUR VIVRE 100 ANS ?

Delphine Lebrun et Emmanuelle Jumeaucourt<br/>
Aux Éditions Larousse<br/>
144 pages
Photo courtoisie
Delphine Lebrun et Emmanuelle Jumeaucourt
Aux Éditions Larousse
144 pages

Sur la planète, il y a des endroits où l’on vit beaucoup plus vieux que d’autres. Sur l’île d’Okinawa, par exemple. Ou à Loma Linda, une ville située dans le sud de la Californie. L’alimentation en étant l’une des principales raisons, ce livre propose 45 recettes s’inspirant de leur cuisine. Au menu, on aura ainsi soupe de poissons, tartare de saumon, poulet aux légumes, moussaka végétarienne ou tataki de bœuf.   

Frissons garantis 

LA DERNIÈRE TEMPÊTE

<b><i>La dernière tempête</i></b><br/>
Ragnar Jónasson<br/>
Aux Éditions de La Martinière<br/>
288 pages
Photo courtoisie
La dernière tempête
Ragnar Jónasson
Aux Éditions de La Martinière
288 pages

Avec ce livre, l’écrivain islandais Ragnar Jónasson signe le dernier volet de la trilogie consacrée à l’enquêtrice Hulda Hermansdóttir. Mais ça aurait tout aussi bien pu être le premier de la série, puisque l’histoire se déroule 25 ans avant La dame de Reykjavik, et 10 ans avant L’île au secret. Résultat des courses, on peut le lire sans nécessairement avoir lu les deux tomes précédents. Et si tel est le cas, on fera la connaissance d’une femme travaillante et intègre sur le point de vivre l’une des pires tragédies familiales que l’on puisse imaginer. 

Dans les ténèbres obscures

Alors tout va donc commencer à l’hiver 1987. À l’époque, Hulda avait déjà son propre bureau au commissariat et comme elle devait prouver à tous qu’elle valait autant que n’importe quel enquêteur de sexe masculin, elle y passait un nombre incalculable d’heures. Ce qui ne lui permettait hélas pas d’être très présente pour Dimma, sa fille de 13 ans. 

En parallèle, on suivra également l’histoire des Einarsson, un couple de fermiers vivant dans une ferme isolée située tout à l’est du pays. À quelques jours du réveillon de Noël, pendant qu’une tempête sévit, un inconnu frappera à leur porte et ils commettront la pire des erreurs : lui ouvrir. 

Un opus plutôt sombre, mais excellent. La fin, surtout.