/investigations
Navigation

Une antenne Huawei tout près de chez vous

Le controversé géant chinois est déjà bien établi au Québec avec des milliers d’antennes et de radios

Tour cellulaire Huawei
Photo Martin Chevalier Des antennes cellulaires Huawei près du Pavillon Riel de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Des équipements du géant chinois Huawei sont présents aux quatre coins de la province. Certains experts craignent que la Chine puisse s’en servir pour espionner nos télécommunications. Les appareils en question sont des radios et des antennes. Ils se trouvent sur les tours cellulaires et assurent le fonctionnement du réseau 4G. Ce sont les fournisseurs de téléphonie mobile, et non Huawei, qui opèrent les équipements installés dans leur réseau.


NORD-DU-QUÉBEC
12 sites, dont 2 qui ont des radios et 10 qui ont des antennes
* Un site se trouve près du poste de la Nemiscau, une importante centrale électrique à la Baie-James

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN
19 sites, dont cinq qui ont des radios et 14 qui ont des antennes

CAPITALE-NATIONALE
521 sites, dont 459 qui ont des radios et 341 qui ont des antennes
* Un site est situé à moins de 500 mètres du Centre de recherche de la base militaire de Valcartier. 

CÔTE-NORD
137 sites, dont 134 qui ont des radios et 13 qui ont des antennes

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE
29 sites, dont deux qui ont des radios et 27 qui ont des antennes

LANAUDIÈRE
161 sites, dont 115 qui ont des radios et 100 qui ont des antennes 

MAURICIE
78 sites, dont 48 qui ont des radios et 61 qui ont des antennes

GASPÉSIE–ÎLES-DE-LA-MADELEINE
87 sites, dont 87 qui ont des radios et 31 qui ont des antennes
* Deux sites ont une vue sur le Rocher Percé 

LAURENTIDES
258 sites, dont 180 qui ont des radios et 129 qui ont des antennes

OUTAOUAIS
124 sites, dont 57 qui ont des radios et 79 qui ont des antennes
*Côté Ottawa, 25 sites sont à moins d’un kilomètre du parlement

MONTRÉAL
1342 sites, dont 956 qui ont des radios et 936 qui ont des antennes
* Quatre sites se trouvent à l’Université de Montréal, et trois à l’Aéroport Montréal-Trudeau

LAVAL
193 sites, dont 129 qui ont des radios et 149 qui ont des antennes

CENTRE-DU-QUÉBEC
32 sites, dont 14 qui ont des radios et 18 qui ont des antennes

CHAUDIÈRE-APPALACHES
529 sites, dont 514 qui ont des radios et 159 qui ont des antennes

ESTRIE
33 sites, dont neuf qui ont des radios et 25 qui ont des antennes

MONTÉRÉGIE
777 sites, dont 629 qui ont des radios et 406 qui ont des antennes
* Cinq sites se trouvent dans un rayon de deux kilomètres de l’Agence spatiale canadienne 

BAS-SAINT-LAURENT
268 sites, dont 262 qui ont des radios et 75 qui ont des antennes

 

Source: Les données sont fournies par les opérateurs sans-fil à Innovation, Sciences et Développement économique Canada, en date de février 2021

Analyse de données : Loxcel Geomatics

Antenne ou radio?  

L’antenne est un appareil passif qui propage et reçoit les signaux cellulaires. La radio est un appareil électronique qui génère le signal cellulaire. Des deux, la radio est l’appareil qui présente le plus de risques sur le plan de la sécurité informatique. Un même site peut avoir des antennes et des radios Huawei.

Les données obtenues par notre Bureau d’enquête montrent que les équipements de Huawei sont surtout présents dans les réseaux 4G de Telus (14 300 sites), Bell (5200) et Rogers (3385). Vidéotron possède des antennes Huawei dans 170 sites, mais n’indique pas la marque des radios utilisées dans les données fournies au gouvernement fédéral. 

Notre dossier complet:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.