/opinion/faitesladifference
Navigation

« AIDEZ-NOUS ! » : le cri du cœur des femmes indiennes

INDIA-HEALTH-VIRUS-VACCINE
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les antennes indiennes de Mission Inclusion, deux organisations de défense des droits, *Prajwala et **Swayam, ont lancé un cri du cœur sans équivoque à la Fondation: « Aidez-nous » !  

Depuis mars 2020, la situation s’aggrave dangereusement en Inde et une nouvelle invitée s’est imposée, la pandémie fantôme. Seulement pour les mois d’avril et de mai lors du premier confinement, la Commission nationale pour les femmes en Inde (NCW) a déclaré une augmentation de 47,2 % de plaintes de violence conjugale. 

Les femmes isolées en raison de la pandémie

Cette crise devenue chronique a en effet des impacts socio-économiques. La violence faite aux femmes, les mariages précoces chez les filles et le trafic humain ont explosé; c'est un fait. Les mesures de confinement isolent des femmes avec leur bourreau. Certaines perdent leur emploi et se tournent vers le sexe de survie. 

Les plus vulnérables sont désespérées et trouvent d'autres sources de revenus dans l'esclavage sexuel ou le trafic humain. Isolés devant leur écran, des enfants sont devenus des proies faciles face aux prédateurs redoutables du cybertrafic. 

C’est dans ce contexte déjà déplorable que Prajwala et Swayam luttent pour la protection des femmes et des adolescentes et pour le respect de leurs droits. La crise sanitaire des dernières semaines est venue accentuer le fardeau de jeunes femmes et d’adolescentes qui sont passées d’aidantes naturelles auprès des parents à cheffes de famille dès qu’elles perdent leurs deux parents. Le triple fardeau (social, économique et psychologique) pèse lourd. 

INDIA-HEALTH-VIRUS-VACCINE
AFP

Pression en Inde

Tandis que les pays occidentaux débattent des effets secondaires des vaccins, d’autres, comme l’Inde, peinent à garder en vie leur population. Avec plus d’un demi-million de nouveaux cas positifs à la COVID-19 déclarés dans les 24 dernières heures, l’Inde vit une pression intenable, car la vie et la sécurité de milliers de citoyennes et citoyens, aux conditions de vie déjà précaires, sont mises en péril. 

Une aide financière et matérielle est indispensable pour offrir aux populations les plus vulnérables soins et ressources et, prévenir ainsi le recours à des stratégies d’adaptation néfastes telles que le sexe de survie, le trafic sexuel des mineurs, le mariage précoce, le travail des enfants, et l’abus de substances. Une raison de plus, en pleine crise, pour accentuer la sensibilisation à la prévention de la COVID-19, qui est toujours mal comprise et sujette aux différents tabous en Inde. Il est à craindre que les violences, les mariages précoces chez les filles, la traite des enfants s'intensifient davantage si l’on n’intervient pas rapidement. 

Au Québec, nous voyons la lumière au bout du tunnel. Pourtant, il y a un an c’était l’abysse. Voilà la preuve que l’espoir renaît. Ce cri à l’aide des femmes indiennes est un appel à la solidarité et à l’humanité, un appel que Mission inclusion lance à son tour afin que la dignité et l’inclusion soient pour toutes et pour tous. 

Richard Veenstra, Directeur général de Mission inclusion

Mission inclusion lance actuellement une grande campagne de financement afin d’appuyer l’action humanitaire en Inde.

*Prajwala est une organisation pionnière dans la lutte contre la traite des êtres humains qui travaille sur la question de la traite des êtres humains et des crimes sexuels. En 25 ans d'existence, Prajwala a aidé la police à sortir plus de 24 000 femmes et filles de l'esclavage sexuel et à faciliter leur rétablissement. 

**Swayam est une organisation féministe qui s'engage à faire progresser les droits des femmes et à mettre fin à l'inégalité et à la violence contre les femmes et les filles. Swayam soutient l'autonomisation des femmes ayant survécu à la violence et leur permet de devenir sûres d'elles-mêmes, autonomes et autosuffisantes.

Votre opinion
nous intéresse.

Vous avez une opinion à partager ? Un texte entre 300 et 600 mots que vous aimeriez nous soumettre ?