/entertainment/shows
Navigation

«Bouffée d’air frais» pour le milieu culturel

Le plan de déconfinement du gouvernement Legault est bien reçu

Les Deuxluxes
Photo d'archives L’an dernier, les spectacles du Festif! étaient présentés dans différents endroits inusités de Baie-Saint-Paul avec un maximum de 170 personnes.

Coup d'oeil sur cet article

Particulièrement malmené depuis le début de la pandémie, le milieu de la culture applaudit le plan de déconfinement du gouvernement du Québec, lequel laisse entrevoir un retour à la normalité en donnant notamment le feu vert à la tenue de festivals en plein air cet été.

• À lire aussi: Le Festif de Baie-Saint-Paul en «édition de type COVID»

• À lire aussi: Malgré la COVID, un Festif! presque normal en 2021

À compter du 25 juin, les festivals extérieurs qui se tiennent sur des sites sans places désignées seront permis, en respectant une limite de 2500 spectateurs, a fait savoir le premier ministre
François Legault.

Les assouplissements touchant la culture seront présentés plus en détail lors d’une conférence de presse à laquelle participera la ministre Nathalie Roy mercredi.

Il est cependant d’ores et déjà acquis que les festivals musicaux en province qui avaient dévoilé une programmation avant d’obtenir l’autorisation des autorités, au cours des dernières semaines, pourront avoir lieu tels que leurs organisateurs les avaient imaginés.

« C’est une bouffée d’air frais », a échappé le directeur général du Festival de la chanson de Tadoussac, Julien Pinardon.

Le festival de Tadoussac sera d’ailleurs un des premiers à être présenté en sol québécois, puisqu’il est prévu du 25 juin au 4 juillet.

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Martin Roy, Président-directeur général du  Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI), sur QUB radio:

Artistes d’ici en vedette 

Ensuite, ça va débouler. Au même moment, se mettra en branle le BleuBleu de Carleton. Le Festival en chanson de Petite-Vallée et le Festif ! de Baie-Saint-Paul suivront en juillet.

Les artistes d’ici en seront les vedettes. Selon les événements, on pourra voir Louis-Jean Cormier, Cœur de pirate, Les Trois Accords, FouKi, Klô Pelgag, Vincent Vallières et des dizaines d’autres vedettes québécoises.

Le Festival d’été de Québec n’a pas encore fait connaître ses intentions, mais avait dit cet hiver qu’il présentera des spectacles au début de juillet.

« Nous devons maintenant analyser les divers éléments du plan pour se faire une tête sur ce que ça veut dire, concrètement, pour un événement comme le nôtre. Mais dans l’ensemble, ce sont de belles nouvelles qui arrivent à point », a déclaré la directrice des communications, Samantha McKinley.

Québecor Groupe Sports et divertissement entend aussi examiner les mesures annoncées avant de déterminer quel impact elles auront sur ses activités.

À Montréal, evenko avait annoncé l’annulation de ses grands festivals, dont Osheaga, ÎLESONIQ et Lasso, en raison de l’incertitude entourant les mesures sanitaires, tandis que les Francos et le Festival international de jazz ont été reportés au mois de septembre.

Bon pour le tourisme

À Petite-Vallée, on se réjouit que les déplacements entre les régions soient de nouveau autorisés à temps pour le festival, qui prévoit recevoir beaucoup de touristes du 2 au 10 juillet.

« Quand on a mis les billets en vente, en décembre, on a été étonnés de constater que ce n’était que des gens de loin qui achetaient. En plus, ce n’était que de nouveaux clients. C’est fou de voir qu’il y avait une prudence plus grande chez nos gens en Gaspésie », observe Alan Côté.

À Baie-Saint-Paul, qui vibrera au rythme de son Festif ! à la fin juillet, les festivaliers sont encore plus fébriles. « Nous avons vendu tous nos billets », révèle son directeur général, Clément Turgeon.