/news/coronavirus
Navigation

Déconfinement: enfin du concret pour les restaurateurs

Coup d'oeil sur cet article

Heureux des assouplissements annoncés par le gouvernement, les restaurateurs et les proprios de bars peuvent enfin s’appuyer sur des dates précises afin de planifier leur réouverture, se réjouissent-ils.

• À lire aussi - Plan de déconfinement: «Un été de liberté» pour le Québec

• À lire aussi - La fin du couvre-feu vue comme une lueur d’espoir

La Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec ainsi que l’Association Restauration Québec ont toutes deux exprimé leur satisfaction avec les levées des mesures annoncées. Les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses le 28 mai, et les bars, le 11 juin.    

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Pierre Moreau, PDG du groupe Restos Plaisirs, sur QUB radio:    

ÇA NE VAUDRA PAS LA PEINE DE ROUVRIR 

Photo Martin Alarie

Le bar Rouge Gorge, sur l’avenue du Mont-Royal Est, pourrait ne pas rouvrir tant qu’il n’est pas possible d’accueillir des clients à l’intérieur. « En respectant les mesures, on aura une terrasse avec 10 places. Vous pensez sincèrement qu’on peut rouvrir avec des cuisiniers et serveurs sans perdre de l’argent ? » demande son propriétaire, Alain Rochard. Il a trouvé que les annonces de Québec manquaient de clarté. « J’ai surtout envie de permettre à mon personnel de reprendre les activités professionnelles et gagner un peu d’argent », dit-il.  

  • Écoutez l'entrevue du V.P aux affaires publiques et gouvernementales chez Association Restauration Québec, François Meunier, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:  

LES DEUX MAINS DANS SES TERRASSES 

Photo Martin Alarie

Un mélange de stress et d’excitation s’est emparé de Philippe Haman, PDG de trois bars et du restaurant portant le nom La Distillerie à Montréal et à Longueuil. Mardi soir, pendant l’annonce du gouvernement Legault, il se préparait déjà à monter les terrasses sur trois de ses établissements. « Dès que je peux, je vais opérer les terrasses », a-t-il indiqué. Il les montera lui-même dans les prochains jours, accompagné de collègues. « D’avoir des étapes comme ça, ça va permettre à toute la machine de tout redémarrer. » Il déplore d’avoir perdu plusieurs employés d’expérience qu’il qualifie de « piliers » pendant la pandémie. « On peut donner des dates de réouverture et du concret à nos employés, se réjouit-il. On a hâte de voir les gens et recommencer à faire ce qu’on aime faire. » 

UNE ÉQUITÉ APPRÉCIÉE 

Photo Martin Alarie

Pour Victor Afonso (casquette noire sur la photo, avec son partenaire Sébastien Muniz), propriétaire des restaurants Meson et Tapeo de la rue Villeray, à Montréal, le gouvernement a fait un bon coup en donnant une date d’ouverture pas trop tardive aux salles à manger. « Je suis content que le laps de temps ne soit pas énorme entre les terrasses et l’intérieur. Je pense beaucoup à mes confrères qui n’ont pas de terrasses et je suis solidaire avec eux. Ce n’est pas une question de compétition. » 

ÉCLATER EN SANGLOTS 

Photo Martin Alarie

Martin Guimond, propriétaire de la brasserie Saint-Bock, à Montréal, a éclaté en sanglots lorsqu’il a eu la confirmation de pouvoir rouvrir son bar situé sur la rue Saint-Denis. « Ça fait des mois qu’on se démène pour essayer de survivre. Ça me rend tellement émotif. J’ai l’impression de sortir de prison. » Il accueillera dès 8 h les clients qui voudront prendre un verre le 28 mai en leur offrant un muffin à la bière. « Si les gens sont assez fous pour être confinés pendant des mois, peut-être qu’il y en aura des assez fous pour venir nous encourager le matin. » 

DES MATCHS DU CANADIEN À LA CAGE ? 

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Les partisans du Canadien de Montréal pourraient se retrouver dans des brasseries sportives pour regarder des matchs des séries ce printemps, selon un scénario élaboré par le président et chef de la direction de Sportscene, Jean Bédard. « Je suis très satisfait du plan de déconfinement. Ce que je retiens beaucoup, c’est que oui il va y avoir des terrasses, mais je pense qu’il y a une volonté du gouvernement que des régions tombent en zone orange le 31 mai, ce qui permettrait d’accueillir des clients à l’intérieur. Ça nous permettrait d’avoir des matchs des séries du Canadien dans nos établissements. »

  • Écoutez la chronique du chef Danny St Pierre à QUB radio

 

LISEZ TOUTES LES CHRONIQUES SUR LE SUJET   

• À lire aussi - Enfin de l’oxygène: bravo à nous tous!

• À lire aussi - Un déconfinement prudent, étape par étape

• À lire aussi - Lentement mais sûrement, on en voit la fin

• À lire aussi - Enfin, la fin du défi 28 jours!

• À lire aussi - L’état d’urgence ne peut durer éternellement

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.