/news/coronavirus
Navigation

Déconfinement: soulagement pour les ciné-parcs et cinémas

GEN - CINÉ-PARC BELLE NEIGE VAL MORIN
Photo d’archives, Martin Alarie La levée du couvre-feu permettra aux ciné-parcs de rouvrir leurs portes à compter du 28 mai.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir dû retarder le lancement de leur nouvelle saison à cause du couvre-feu, les propriétaires de ciné-parcs ont poussé un soupir de soulagement en apprenant mardi qu’ils pourront enfin rouvrir leurs portes à compter du 28 mai. Le plan de déconfinement a aussi été bien accueilli par les exploitants de salles comme Vincent Guzzo qui se réjouissent de pouvoir bientôt recommencer à vendre du popcorn.

• À lire aussi - Déconfinement: un rendez-vous au bar pour les séries

• À lire aussi - Déconfinement: enfin du concret pour les restaurateurs

« On est très contents ! Ça faisait longtemps qu’on attendait ce moment-là », s’est réjoui mardi Nicolas Vallières, directeur général du Ciné-Parc Belle Neige, dans les Laurentides.

En temps normal, les ciné-parcs du Québec recommencent à accueillir des spectateurs à compter de la fin avril. Mais le couvre-feu les a empêchés d’en faire autant cette année. 

« Sur notre page Facebook, les gens n’arrêtent pas de nous écrire pour savoir quand on va rouvrir, a indiqué Kevin Patenaude, copropriétaire du Ciné-Parc Saint-Hilaire. On sent que le public a hâte de revenir. »

Comme l’an passé, les ciné-parcs devront faire respecter une distance de deux mètres entre chaque voiture. Selon des informations rapportées par Radio-Canada, ils devront aussi se limiter à un maximum de 400 voitures par soirée. Aucun des propriétaires de ciné-parcs consultés par Le Journal mardi n’avait eu vent de cette nouvelle mesure.

« On est contents de rouvrir, mais ça serait dommage de devoir se limiter à 400 voitures, a souligné François Pradella, copropriétaire du Ciné-Parc Orford. Cette mesure n’existait pas l’an passé. Si c’est vrai, espérons que ça soit temporaire. »

Guzzo prêt à rouvrir

Les propriétaires de cinémas ont aussi applaudi les allégements annoncés mardi. Si la levée du couvre-feu leur permettra d’organiser une projection de plus en soirée, c’est surtout l’annonce du passage de la majorité des régions en zone orange d’ici le 31 mai qui a fait leur bonheur. C’est que selon les règles définies par le gouvernement, seuls les cinémas situés dans des régions en zone orange peuvent ouvrir leurs comptoirs alimentaires.

« C’est très difficile pour nous depuis quelques semaines, alors on accueille cette nouvelle comme une lumière au bout du tunnel », a illustré Éric Bouchard, coprésident de l’Association des propriétaires de cinémas du Québec.

Vincent Guzzo, qui avait décidé de ne pas rouvrir ses complexes tant qu’il ne pourrait pas vendre de popcorn à ses clients, a aussi perçu ce plan de déconfinement comme « un pas dans la bonne direction ».

« J’aurais aimé que ça soit plus précis au niveau des dates auxquelles les régions vont passer à l’orange pour savoir quand exactement je vais pouvoir rouvrir mes cinémas. Mais dans l’ensemble, c’est positif », a-t-il insisté. 

LISEZ TOUTES LES CHRONIQUES SUR LE SUJET 

• À lire aussi - Enfin de l’oxygène: bravo à nous tous!

• À lire aussi - Un déconfinement prudent, étape par étape

• À lire aussi - Lentement mais sûrement, on en voit la fin

• À lire aussi - Enfin, la fin du défi 28 jours!

• À lire aussi - L’état d’urgence ne peut durer éternellement

À VOIR AUSSI...

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres