/misc
Navigation

Enfin de l’oxygène: bravo à nous tous!

Coup d'oeil sur cet article

On peut enfin, même si on en voudrait plus, profiter d’une certaine liberté retrouvée, en plus d’entrevoir un été joyeux et festif. Ça va faire du bien !

Les taux de participation à la vaccination sont au sommet alors que 75 % des Québécois ont tendu le bras ou ont pris rendez-vous ! L’efficacité vaccinale est élevée après une première dose. Vraisemblablement, nous avons gagné la course contre la 3e vague. Bravo à nous tous.

La vie normale en septembre

L’autre bonne nouvelle : François Legault nous a annoncé que 75 % des Québécois devraient avoir reçu deux doses en août et qu’on pourra donc retirer complètement le masque ! Reprendre une vie presque normale pour la rentrée de septembre. Joie !

Une promesse d’un automne normal pour tous. C’est incroyable de penser que la vie d’antan est à portée de main.

Alors que d’autres planifient aussi leur déconfinement, pensons à l’Alberta, qui atteint un record de patients en unités de soins intensifs. Au Québec, tous les indicateurs sont encourageants. On peut rouvrir l’âme en paix. C’est vraiment rassurant.

Des étudiants heureux

La grande bouffée d’air frais sera d’autant plus importante pour les étudiants des cégeps et universités qui pourront enfin étudier sur les campus. On n’aura jamais vu autant d’étudiants être heureux de se rendre en classe !

Parlant des jeunes. École à la maison, campus des cégeps et universités fermés, sports à l’arrêt complet, impossibilité d’inviter des amis ou de faire la fête, bal des finissants annulé, première expérience de travail bousculée, voyages remis, solitude, dépression, ils ont sacrifié un an et demi d’une période cruciale à leur épanouissement. 

Ils ont pourtant accepté leur sort en toute solidarité et participent désormais à l’effort vaccinal, alors que plusieurs doutaient de leurs intentions. Il est maintenant temps de les prioriser. De les célébrer, de leur offrir des privilèges, des reconnaissances pour les efforts consentis. Le plan annoncé hier va en ce sens, et c’est tant mieux.