/entertainment
Navigation

Festivals: «L’annonce de Québec arrive trop tard»

Coup d'oeil sur cet article

L’annonce de Québec, mercredi, donnant le feu vert aux festivals sous certaines conditions arrive trop tard pour faire une différence significative, selon un intervenant du milieu.

• À lire aussi: COVID-19 au Québec: des spectateurs debout sans places assignées dès le 25 juin

• À lire aussi: Plan de déconfinement: «Un été de liberté» pour le Québec

Pour la majorité des festivals de la province, les directives du gouvernement ne chambouleront pas les plans, estime Frédéric Poulin, membre du conseil d’administration du Regroupement des festivals régionaux artistiques indépendants (REFRAIN).

«On avait des discussions avec le gouvernement depuis quelques mois, on s’attendait un peu à ça», admet-il, laissant entendre que plusieurs événements s’étaient résignés à ne pas espérer une situation maximale.

«Pour accueillir 2500 personnes, ça prend un site gigantesque, en raison des bulles de 250 personnes qui doivent être séparées, dit-il. Ça prend une méchante grosse scène et un excellent système de son dans ces circonstances. Cela augmente les coûts de façon importante. L’annonce arrive trop tard pour faire une différence pour plusieurs festivals.» 

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec la ministre du Tourisme Caroline Proulx sur QUB radio:   

M. Poulin est aussi directeur général de La Noce, un événement qui rassemble normalement près de 10 000 personnes à Saguenay, dont la programmation doit être annoncée jeudi.

«Je ne m’apitoie pas sur mon sort, ajoute Frédéric Poulin. On vit une pandémie mondiale et on doit faire avec. Je faisais des plans en me disant que ça ne pouvait pas être pire que l’an dernier. On avait fait des concerts avec des groupes de 250 personnes. L’annonce de Québec va me permettre de revoir mes chiffres et d’accueillir jusqu’à 500 personnes.»

Dès le 28 mai prochain, les grandes salles de spectacles, les amphithéâtres, les stades intérieurs et les stades ou les sites extérieurs avec places assises assignées d'avance seront autorisés à présenter des performances, devant un auditoire maximal de 2500 personnes. Cet auditoire devra être subdivisé en sections indépendantes ayant chacune une limite de 250 personnes.

Patience pour la poutine!

Par ailleurs, Frédéric Poulin, qui est également responsable des relations médias du Festival de la poutine de Drummondville a fait savoir que les organisateurs de l’événement «souhaitent ardemment» présenter une 13e édition.

Une décision finale sera prise dans les prochains jours.

À voir aussi...