/news/coronavirus
Navigation

Inciter les personnes âgées à se déplacer pour le vaccin?

C’est ce que demandait un centre de santé des Laurentides avant de changer d’idée

Robert Poirier
Photo Chantal Poirier Robert Poirier devant la RPA Cours du Moulin, à Saint-Eustache, où vit son père.

Coup d'oeil sur cet article

Une famille déplore qu’un CISSS ait tenté de contourner les directives du gouvernement en demandant à son proche de se déplacer pour obtenir la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19, contrairement à la première.

Après les questions posées par Le Journal, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a cependant fait marche arrière.

La porte-parole Julie Lemieux-Côté a confirmé que, malgré une lettre envoyée aux clients de résidences pour personnes âgées (RPA) leur demandant d’appeler pour prendre rendez-vous dans un centre de vaccination, des cliniques mobiles se rendront sur place. 

La lettre s’adressait à ceux pouvant se déplacer, mais offrait du même coup un service d’accompagnement et transport. 

« Cette communication est probablement à l’origine de la confusion du message », précise-t-elle.

Plus logique

« Tant mieux [...] C’est plus logique », s’est réjoui Robert Poirier, dont le père de 95 ans réside à la RPA Cours du Moulin, à Saint-Eustache.

D’ailleurs, ses tentatives téléphoniques pour lui obtenir un rendez-vous étaient restées infructueuses, étant incapable d’avoir les bonnes personnes au bout du fil.

La porte-parole du Groupe Sélection, Mylène Dupéré, propriétaire de la RPA, parle aussi d’une « bonne nouvelle ». 

« On trouvait ça déplorable », dit-elle. Le groupe était d’ailleurs en discussion avec le CISSS pour qu’il revienne sur sa décision, craignant que de nombreux résidents n’aillent pas chercher une deuxième dose.

Un rappel

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a pour sa part indiqué que sa directive pour la deuxième dose « est qu’elle soit administrée par des équipes mobiles directement dans les résidences. Un rappel a été fait au réseau. »

Le ministre de la Santé Christian Dubé avait évoqué la même chose, mercredi, au micro du 98,5 FM.

Après les CHSLD, les résidents de RPA étaient le deuxième groupe prioritaire du gouvernement pour la vaccination. Et afin d’accélérer et de faciliter l’accès aux doses, des vaccinateurs se sont rendus sur place pour immuniser les aînés.

Les autres CISSS et CIUSSS contactés par Le Journal ont également assuré se déplacer pour offrir la deuxième dose aux aînés en RPA.

Soulagée par la tournure des événements, la famille Poirier espère désormais que leur proche de 95 ans sera complètement immunisé sous peu.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres