/news/coronavirus
Navigation

Les gens qui ont eu la COVID devraient avoir une 2e dose, selon le Dr Karl Weiss

Coup d'oeil sur cet article

Les personnes qui ont déjà contracté la COVID-19 devraient recevoir une deuxième dose de vaccin, selon le Dr Karl Weiss, éminent microbiologiste à l’Hôpital général juif de Montréal; un avis qui va à l’encontre de ce qui est préconisé actuellement par la Santé publique du Québec. 

• À lire aussi: Des sorties scolaires dans les centres de vaccination pour les 12 à 17 ans

• À lire aussi: Les vaccins efficaces contre «tous les variants du virus»

Selon Québec, le fait d’avoir contracté la COVID-19 serait équivalent à une première dose de vaccin, en amorçant la réponse immunitaire.

«La dose de vaccin chez une personne qui a eu la COVID-19 sert donc d’effet de rappel comme le fait une 2e dose de vaccin», assure la Santé publique sur son site internet, en précisant que la «2e dose n’apporte aucune protection supplémentaire pour ces personnes».

Pour le Dr Weiss, cette recommandation de Québec n’a plus lieu d’être puisqu’il y a aujourd’hui assez de vaccins pour offrir deux doses à l’ensemble de la population.

«Avec l’arrivée massive de vaccins, cette question-là ne doit plus se poser. Les recommandations, et ce ne sont pas les miennes, c’est celle du comité canadien d’immunisation, mais ce sont aussi les recommandations américaines, des pays européens, où il y a des 2e doses chez les gens qui ont déjà fait la COVID. C’est de donner une vaccination complète chez les gens qui ont déjà fait la COVID, peu importe qu’ils l’ont fait de façon bénigne ou sévère», a détaillé le Dr Weiss en entrevue à TVA Nouvelles, jeudi.

Il considère qu’il faut offrir un calendrier vaccinal complet pour s’assurer d’avoir une protection à long terme, qui doit se baser sur des données scientifiques approfondies.

La décision de ne donner qu’une seule dose aux personnes qui ont déjà eu la COVID «ne reposait pas sur des grandes données scientifiques, ç’a été une décision logistique», considère le microbiologiste.

Il a précisé que des études plus poussées devront être menées pour savoir si une ou deux doses sont nécessaires pour réellement protéger les personnes qui ont eu la maladie, mais qu’il ne fait prendre aucun risque en offrant les deux doses.

Une ou deux?

Questionné à ce sujet lors d’un point de presse jeudi après-midi, le ministre de la Santé a réitéré qu’une seule dose sera offerte aux personnes qui ont contracté la COVID-19.

«Ceux qui ont eu la COVID, malheureusement, il y a plus de 300 000 personnes. Ces gens-là vont n'avoir besoin que d'une dose», a mentionné le ministre, Christian Dubé.

Pour le Dr Weiss, il serait égal de donner «une vaccination complète à tous les gens qui ont déjà eu la COVID, peu importe qu'il l'aient eue de façon bénigne ou sévère».

Déjà encouragé par la progression de la vaccination au Canada, le Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef de la santé publique, y est allé dans le même sens que le Dr Weiss, se fiant aux recommandations du Comité consultatif national sur l’immunisation (CCNI).

«Jusqu'à date, les autres provinces et territoires continuent de suivre les conseils, les recommandations du CCNI, c'est-à-dire donner les deux doses au complet à toutes les personnes», a-t-il confié lors d’un point de presse, jeudi.

À VOIR AUSSI:   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.