/sports/racing
Navigation

Formule 1: Aston Martin ne contestera pas le règlement

Lance Stroll
Photo AFP Lance Stroll

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir remis en question les motivations réelles de la Fédération internationale de l’automobile (FIA) derrière des modifications apportées au règlement technique pour cette saison, Aston Martin a décidé de tourner la page sans contester. 

• À lire aussi: Grand Prix de Monaco: beaucoup de travail attend Lance Stroll

La FIA avait modifié les dimensions du fond plat des monoplaces de Formule 1, entre autres, indiquant le faire pour des raisons de sécurité. En effet, avec un gel de la réglementation pour une saison supplémentaire – pandémie oblige – avant la refonte complète l'année prochaine, des inquiétudes avaient été soulevées sur la capacité des pneus Pirelli à encaisser des charges aérodynamiques supplémentaires.

Or ces changements ont particulièrement touché les écuries ayant misé sur un concept de faible inclinaison pour leur voiture, dont Mercedes, championne du monde en titre depuis sept ans, et Aston Martin, qui s’était largement inspirée des Flèches d’Argent pour revenir à l’avant-poste en 2020.

Mais l’écurie de Lance Stroll s’est faite à l’idée et a été convaincue par les récentes explications de la FIA.

«Non, je pense que l’idée a été reléguée aux oubliettes», a confirmé le directeur Otmar Szafnauer vendredi, en marge du Grand Prix de Monaco, selon le site The Race.

«Nous avons eu de bonnes conversations et nous avons essayé de comprendre le processus et son déroulement. Il n'y aura rien à l'avenir à ce sujet», a-t-il confirmé.

Plus modeste

S’il est difficile, de l’extérieur, de mettre tout le blâme sur ces récentes modifications du règlement, il n’en demeure pas moins qu’Aston Martin a encaissé une forte perte de performance comparativement à ses rivaux.

Alors qu’elle était toujours connue sous le nom de Racing Point, l’équipe basée à Silverstone a signé une victoire et totalisé quatre podiums en 2020, non sans avoir éveillé les soupçons de ses rivaux en raison de sa ressemblance frappante avec la voiture de Mercedes.

Cette année, la marque anglaise montre comme meilleur résultat une huitième place et n’a conclu dans le top-10 qu’à deux reprises. Ainsi l’objectif de terminer au troisième échelon du classement des constructeurs, après la quatrième place de l’année dernière, semble-t-il tout à coup presque inatteignable.

«Malheureusement, je pense que la troisième position est probablement hors d’atteinte, a concédé Szafnauer. Nous nous battrons durement en milieu de peloton pour voir jusqu'où nous pouvons aller. Mais, oui, nous aimerions être [dans le top-5] d'ici la fin de l'année.»

Par ailleurs, Aston Martin n’a pas l’intention de déroger du plan établi l’année dernière à propos de l’allocation des ressources pour la saison actuelle, d'un côté, et pour le développement de la voiture de l’année prochaine, de l'autre.

«Nous avions un plan duquel nous ne nous sommes pas écartés. Mais c’était un plan établi l’année dernière pour déterminer jusqu’à quel stade de la saison nous allions développer la voiture de cette année. Nous suivons toujours cette voie.»

Jeudi, Stroll a terminé 11e et 13e lors des deux premières séances d’essais libres dans les rues monégasques. Son coéquipier Sebastian Vettel a fait légèrement mieux, aux 8e et 10e échelons. Les qualifications ont lieu samedi et la course dimanche.