/sports/hockey
Navigation

Gagner pour Tavares

Le capitaine des Maple Leafs souffre d’une commotion et sera absent pour une période indéterminée

Coup d'oeil sur cet article

« Nous jouerons pour lui. » À sa dernière réponse dans une visioconférence d’un peu plus de cinq minutes, Morgan Rielly a lancé cette petite phrase. C’était très court, mais le symbole restait très fort. 

• À lire aussi: La une du Toronto Sun fortement critiquée

• À lire aussi: Tavares quitte la patinoire sur une civière

Défaits 2 à 1 lors du premier match, jeudi à Toronto, les Maple Leafs voudront maintenant gagner cette série contre le Canadien pour leur capitaine, John Tavares. 

« John est un immense morceau de notre casse-tête, a dit Rielly. Nous penserons à lui tous les jours. J’ai parlé à John ce matin [vendredi]. C’est une situation difficile, on peut devenir émotif quand on voit un coéquipier en détresse sur la glace. Jeudi soir, il a pris le temps de nous dire qu’il se portait assez bien. Je sais une chose et c’est que John veut nous voir gagner. Nous aurons besoin de prendre nos responsabilités et de connaître un bon match lors de la deuxième rencontre. »

« John nous a textés hier soir, a renchéri Auston Matthews. Il a dit qu’il se sentait mieux et qu’il était heureux de lire les messages de ses coéquipiers et d’un peu tout le monde. Il y a des choses dans la vie qui sont plus importantes que le hockey. Quand tu vois un tel accident, ça fait peur. Nous sommes heureux de savoir qu’il récupère bien. »

Une commotion

Avant l’entraînement de l’équipe, les Leafs ont publié un court communiqué au sujet de Tavares. L’Ontarien de 30 ans a passé la nuit de jeudi à vendredi à l’hôpital St. Michael’s, où il a été examiné par les neurologues de l’institution. Il est maintenant de retour chez lui, sous la supervision des médecins de l’équipe. 

Tavares s’absentera pour une période indéterminée et l’entraîneur Sheldon Keefe a confirmé en entrevue que son attaquant étoile a bel et bien subi une commotion cérébrale. 

Rappelons les faits. Tavares s’est blessé grièvement en première période du premier match entre le CH et les Leafs. Corey Perry l’a frappé involontairement avec son genou alors qu’il venait de chuter au sol après une mise en échec de Ben Chiarot.  

Photo USA TODAY Sports

Jason Spezza a passé de longues secondes aux côtés de son coéquipier avant que les médecins des deux équipes parviennent à le stabiliser pour le placer sur une civière. 

« John entendait ma voix et je voulais simplement le calmer un peu, a expliqué Spezza. Il m’a dit hier soir que ma voix était l’une de celles qu’il pouvait reconnaître. Je cherchais à le calmer afin qu’on puisse le déplacer en civière le plus rapidement possible. »

Un mot du capitaine

Environ une heure après l’entraînement des Leafs à la veille de ce deuxième affrontement, Tavares a également publié un communiqué. 

« Je ne peux pas décrire avec les mots justes tout le soutien que j’ai reçu depuis hier [jeudi] soir. Je remercie ma famille, mes amis, mes coéquipiers, l’organisation des Maple Leafs et le monde du hockey. Je remercie également le personnel médical des deux équipes, les ambulanciers et les médecins à l’hôpital St. Michael’s pour les bons soins. »

« J’ai hâte au jour où je pourrai à nouveau porter la feuille d’érable sur ma poitrine. D’ici là, j’encouragerai mes coéquipiers alors que nous nous battons en séries pour la Coupe Stanley. » 

Foligno au centre

À court terme, Keefe remplacera Tavares au centre de sa deuxième unité par Nick Foligno, qui avait joué le premier match à l’aile. Alex Galchenyuk fera ses débuts en séries, alors que Pierre Engvall prendra également la place de Riley Nash. 

« Alex et Pierre apportent de la rapidité et des habiletés, a précisé Keefe. La dynamique du groupe change sans John. [...] Nous aurons besoin de plus d’armes sur le plan offensif. »

Malgré la blessure à un membre clé de l’équipe, Matthews gardait confiance en son groupe.  

« Nous avons traversé des épreuves par le passé, a rappelé le numéro 34. Ça faisait peur de voir Johnny étendu sur la glace hier soir. Nous pensons à lui et nous sommes heureux de savoir qu’il va mieux. Nous aurons tous besoin d’élever notre jeu pour le remplacer. »

« Tu ne peux pas réellement le remplacer, a-t-il poursuivi. Johnny a une présence. Il est notre capitaine, notre meneur. Il y a plusieurs choses qu’il fait derrière la scène. Nous aurons besoin de le remplacer en groupe. » 

À VOIR AUSSI...     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.