/finance/business
Navigation

Le casse-tête du retour au bureau

Les employeurs se préparent à la fin du télétravail obligatoire en septembre

PORTRAIT-CINDY-FAGEN
Photo Agence QMI, Dominick Gravel La directrice générale de SAP Canada, Cindy Fagen, a fait visiter au Journal le chantier des nouveaux bureaux montréalais de la multinationale allemande, aux 16e et 17e étages de la Place Ville Marie. SAP compte environ 1000 employés dans la métropole.

Coup d'oeil sur cet article

Le télétravail obligatoire tire à sa fin. Après la fête du Travail, les bureaux seront ouverts partout au Québec. Certaines entreprises en ont profité pour complètement repenser leurs espaces, comme SAP Canada, qui va bientôt s’installer aux 16e et 17e étages de la Place Ville Marie, à Montréal. 

• À lire aussi: Déconfinement très prudent au Québec

• À lire aussi: Un retour hybride au bureau se précise à New York

La multinationale allemande de solutions logicielles pour entreprises, qui compte un peu plus de 1000 employés dans la métropole, va ainsi passer de deux bureaux de 160 000 pi2 à un nouvel espace de 66 000 pi2.

Si SAP peut se permettre de réduire sa superficie de 60 %, c’est que « les 15 derniers mois nous ont montré à quel point nos employés travaillent bien de chez eux », explique Cindy Fagen, directrice générale de la multinationale au Canada.

L’entreprise misera sur beaucoup plus d’espaces de collaboration, afin de se réunir pour un café ou une réunion, que de bureaux assis.

  • Écoutez la chronique économique d’Yves Daoust, directeur de la section Argent du Journal de Montréal, sur QUB radio:

Exit, aussi, les places assignées. 

« On va donner des quartiers aux équipes », illustre Mme Fagen. Ce sera à elles de gérer leur espace, comme ce sera aussi à elles de décider qui travaille, où et quand. 

Car SAP avait déjà une politique de flexibilité dans les horaires avant la pandémie. Mais en septembre, « ce sera le flex dans le flex », rigole la DG. 

Et selon les sondages menés auprès des employés, SAP s’attend à ce que les gens travaillent de la maison au moins trois jours par semaine. 

Lors de l’ouverture du bureau, une équipe à la fois sera invitée à entrer, de façon à faire une petite cérémonie et à marquer le coup. « Et on va continuer à s’ajuster tout l’automne », lance Cindy Fagen. 

Pas pour tout le monde 

Au total pour ce reportage, Le Journal a parlé avec cinq entreprises qui comptent chacune plusieurs centaines d’employés. Toutes vont permettre à leurs talents de travailler de la maison après la pandémie, selon différents modes. 

« Oui, les tâches qu’on peut faire seul pourront continuer d’être faites de la maison », assure le grand patron du cabinet d’avocats Therrien Couture Joli-Cœur, Normand Therrien. 

Mais il ne faut pas oublier, entre autres, les jeunes et les stagiaires, qui ont bien plus besoin de venir au bureau, ne serait-ce que pour grandir dans l’entreprise, dit-il. 

Ou encore ceux qui n’aiment pas le télétravail. Chez SAP, « ceux qui veulent vraiment venir de 9 à 5 au bureau du lundi au vendredi vont pouvoir », indique Mme Fagen. 

Possible, tout ça ?

À Québec, on se montre plutôt optimiste quant à ce retour en masse dans les bureaux. 

« Les entreprises doivent avoir un plan en ce sens, adopter une politique de télétravail et en aviser leurs employés », suggère le ministre du Travail, Jean Boulet. 

Le 14 juin, Montréal passera en zone jaune, puis en zone verte le 28 juin. « On encourage les entreprises à faire un retour progressif dès ce moment-là, avec le port du masque et la distanciation de deux mètres », indique M. Boulet. 

Si c’est bien planifié, ajoute-t-il, il n’y aura pas de problème cet automne. Ce retour ne sera toutefois possible que lorsque 75 % des Québécois de 12 ans et plus auront reçu leur deuxième dose de vaccin, rappelle Jean Boulet.

QUELQUES EXEMPLES DE PLAN DE RETOUR AU BUREAU   

Therrien Couture Joli-Cœur   

  • 8e cabinet du Québec avec 375 employés, dont 200 avocats     
  • 6 bureaux : Québec, Montréal, Saint-Hyacinthe, Laval, Brossard, Sherbrooke     
  • À Québec, Montréal et Brossard : bientôt de nouveaux bureaux     
  • Premier déménagement à Montréal en octobre, 20 000 pi2 de neuf au 20e étage du 1100, René-Lévesque     
  • Politique de télétravail présentée en septembre 2020     
  • Mode mixte dès l’automne 2021 : minimum 2 jours par semaine au bureau     
  • Il n’y aura plus de bureaux assignés. Il faudra réserver avant de venir           

Ludia Games   

  • Studio de jeux vidéo de 400 employés  
  • Bureaux sur trois étages dans le Vieux-Montréal     
  • Programme Flex annoncé aux employés en novembre dernier     
  • Ils peuvent venir au bureau quand ils veulent     
  • Ils peuvent habiter n’importe où au Québec     
  • On leur fournit tout le matériel nécessaire     
  • Aucune intention de réduire le nombre de pieds carrés du bureau malgré ça          

Eidos-Montréal   

  • Studio de jeux vidéo de 500 employés  
  • Bureaux sur deux étages au centre-ville de Montréal     
  • Les employés gèrent eux-mêmes leur temps     
  • 75 % des employés seront en mode hybride, avec 3 jours de télétravail  
  • Il y aura 50 % des gens présents sur place en moyenne     
  • Un système de réservation des espaces sera mis en place      

À VOIR AUSSI... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.