/opinion/columnists
Navigation

Un 3e lien qui va nous coûter les yeux de la tête

Coup d'oeil sur cet article

J’ai longtemps hésité avant d’écrire sur le sujet. Je voulais éviter de jouer à la belle-mère dans mes anciens dossiers. Et puis après réflexion, j’ai décidé de réagir non pas comme ex-ministre déléguée aux Transports, mais comme simple contribuable et citoyenne de la région de Québec.

Sans surprise, je suis en accord avec un projet de 3e lien qui permet de créer une boucle entre la Rive-Nord et la Rive-Sud, non seulement pour les automobilistes, mais aussi pour le transport collectif et le tramway. La région de Québec se développe rapidement, un 3e lien n’est donc pas exagéré.

Il y a cinq ponts en Outaouais entre Gatineau et Ottawa, il y a quatre ponts, un tunnel et un métro entre la Rive-Nord et la Rive-Sud à Montréal. La région de Québec peut bien se permettre d’avoir trois liens, soit deux ponts et un tunnel.

Je suis pour un 3e lien mais... raisonnable, ce qui est tout le contraire du projet qui vient d’être dévoilé par la CAQ. C’est la démesure ! Une autoroute à deux étages ! Rares sont les métropoles dans le monde qui ont un tunnel aussi grandiose, et nous ne sommes pas une métropole. Il y a des limites à exagérer. Ça va coûter les yeux de la tête.

Revenir sur terre

On dirait que la CAQ a perdu le nord. Et ça risque fort de coûter encore plus cher que ce que le gouvernement a annoncé. Revenons sur terre avec un projet réaliste, à moins que l’objectif de la CAQ soit de tuer le projet dans l’œuf.

Que dirait François Legault si un de ses fils décidait de se faire construire un palace avec dix chambres à coucher et cinq salles de bain uniquement pour épater les amis ? J’imagine qu’en bon père de famille, il lui dirait qu’il exagère, qu’il pourrait se faire construire une maison plus raisonnable, qui réponde davantage à ses besoins. Eh bien, le premier ministre devrait avoir la même prudence avec les fonds publics.

Je comprends que la CAQ a hérité d’un surplus budgétaire inespéré de la part du précédent gouvernement, mais ce n’est pas pour le dilapider à qui mieux mieux pour impressionner la galerie avec des projets qui dépassent largement nos besoins.

Manque d’informations

Aussi, il manque encore beaucoup d’informations pour rassurer la population. Quel sera l’impact sur la congestion routière dans le secteur d’ExpoCité ? Il y a toute une différence entre un tunnel à trois voies et un tunnel à deux étages avec six voies. C’est un monstre !

Par ailleurs, pourquoi la CAQ refuse-t-elle que son directeur du bureau de projet réponde aux questions de l’opposition ? Il serait rassurant d’avoir les résultats de l’étude des solutions sur les différents liens pour nous démontrer que le gouvernement a opté pour le meilleur projet coût-bénéfice.

Quant à l’échéancier, on constate que la CAQ a dit n’importe quoi aux électeurs en 2018 pour remporter les élections. La CAQ répétait ad nauseam que le PLQ n’allait pas assez vite dans le dossier du 3e lien. François Legault s’était engagé à commencer les travaux avant les élections de 2022. Éric Caire avait même mis son siège en jeu en mentionnant qu’il économiserait du temps en optant immédiatement pour le tracé de l’île d’Orléans. De toute évidence, les études lui ont donné tort, d’où l’importance de commander des études.

Finalement, la première pelletée de terre en 2022 sera uniquement une mise en scène pour sauver le siège du ministre Caire et l’honneur de François Legault. La réalité, c’est que les travaux débuteront uniquement en 2027, soit même un peu plus tard que l’échéancier de 2026 qui avait été dévoilé par le gouvernement libéral.

Au moins, sur ce point, je suis rassurée, on ne semble plus vouloir brûler les étapes d’un grand projet.