/news/currentevents
Navigation

Deux hommes accusés d’incitation à la haine

Coup d'oeil sur cet article

La sécurité est renforcée dans Côte-Saint-Luc à Montréal à la suite des tensions des dernières semaines dans la bande de Gaza. La communauté juive a aussi été la cible de menaces, a appris TVA Nouvelles. 

Au lendemain de confrontations lors d'une manifestation pro-israélienne qui a mal tourné, deux jeunes pro-palestiniens ont menacé de se rendre chez les juifs de Montréal. 

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on voit le duo de 19 et 20 ans annoncer son arrivée dans Côte-Saint-Luc «où sont les juifs», disent-ils.

Le Service de police de la Ville de Montréal est immédiatement intervenu pour les retrouver avant qu'ils ne fassent irruption dans le secteur. 

Les deux suspects ont été accusés de menaces et d'incitation à la haine. 

Ils ont comparu et ont été relâchés sous des conditions de ne pas se présenter dans Côte-Saint-Luc ou de posséder un cellulaire, entre autres.

Pour rassurer la population, la Ville a publié un communiqué. 

«La police de Montréal [SPVM] a répondu aux informations selon lesquelles deux hommes dans une voiture faisaient des menaces verbales visant la communauté juive. Les hommes ont été arrêtés par la police dans la région de Kildare et Westminster. Le SPVM et la sécurité publique de Côte-Saint-Luc ont augmenté leurs ressources et font sentir leur présence dans tous les lieux de la communauté.»

Aujourd'hui, jour du shabbat, des gardes de sécurité sont postés devant l'une des synagogues de la communauté juive. La Municipalité a aussi renforcé sa sécurité publique.

Le maire, Mitchell Brownstein, a dit en entrevue espérer un retour au calme avec le début d'un cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Toute la semaine, l'élu a dû gérer l'inquiétude de la communauté juive.