/investigations/truth
Navigation

Erreur sur le trafic du 3e lien

Catherine Dorion de Québec solidaire lors des points de presse d
Photo d’archives, Didier Debusschere

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : notre Bureau d’enquête, basé à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialise dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, nos journalistes et recherchistes vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’ÉNONCÉ

Lundi, la députée de Québec solidaire (QS) Catherine Dorion a déploré que l’éventuel tunnel entre Québec et Lévis ne serve qu’à une faible proportion de la population.

« J’espère que les gens dans les médias n’oublieront pas que [les gouvernements vont dépenser] 7 milliards $ pour un projet que 6000 personnes vont utiliser », a dit la députée de Taschereau sur les ondes de QUB.

 

LES FAITS

Il faut plutôt espérer que les médias oublient ce nombre, puisqu’il est infondé. En effet, le projet de quelque 6 milliards $ – peut-être plus – connaîtra un achalandage de 50 000 à 55 000 véhicules quotidiennement dès la mise en service du tunnel, selon les modélisations du ministère des Transports.

Il profitera donc nécessairement à plus de 6000 personnes. Invité à expliquer les propos de sa députée, Québec solidaire a reconnu l’erreur, tout en demandant au gouvernement Legault de rendre publiques toutes les études concernant l’achalandage du mégaprojet.

À titre indicatif, le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, à Montréal, et le pont Pierre-Laporte, à Québec, accueillent chacun quelque 120 000 véhicules quotidiennement, soit deux à trois fois plus que les projections du 3e lien.

 

– Pascal Dugas Bourdon

Le chiffre de la semaine : 27 km  

C’est la longueur qu’aura le lien fixe du Rogaland, communément appelé le tunnel Rogfast, en Norvège.

Lorsqu’il sera complété, en 2031, il deviendra le tunnel routier sous-marin le plus long sur la planète. Il se rendra jusqu’à 392 mètres sous le niveau de la mer, un autre record.

Ce projet, qui va lier les communes de Randaberg et de Bokn dans le comté du Rogaland, est trois fois plus long que celui du troisième lien entre Québec et Lévis. Les plans de ce dernier, d’une longueur de 8,3 km, ont été dévoilés cette semaine par Québec.

L’annonce a suscité de fortes réactions de la part des partis d’opposition et des organismes environnementaux, qui y voient un gaspillage de fonds publics.

— Charles Mathieu