/opinion/faitesladifference
Navigation

Les artistes méritent plus que des bonbons

Coup d'oeil sur cet article

Madame Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

Nous vous écrivons cette lettre d’abord pour vous remercier au nom du milieu culturel d’avoir récemment injecté des sous supplémentaires dans les programmes du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Le milieu en avait grandement besoin.

À ce titre, on pouvait lire le 4 mai dernier dans l’article de La Presse intitulé « 12 millions de plus pour les bourses destinées aux artistes » que « l’autoproduction est désormais considérée comme un des modèles d’affaires de prédilection ». Ce que la journaliste nous rapporte est bien vrai.

L’autoproduction gagne en popularité

En effet, la démocratisation des outils liés à l’enregistrement sonore s’est opérée à vitesse grand « V » depuis les années 1970. À l’époque, il en coûtait 1000 $ par jour (4250 $ en pouvoir d’achat d’aujourd’hui, inflation comptée) pour enregistrer des chansons au légendaire Studio Morin Heights, là où Charlebois, Ferland, Beau Dommage, Prince, Bowie ou The Police ont mis au monde quelques-unes de leurs créations. 

  • Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertain-Lacroix à l’émission de Pierre Nantel sur QUB radio:  

Aujourd’hui, pour 15 000 $, on peut se procurer un ordinateur portable, un excellent micro à condensateur, un préampli à lampes, une panoplie d’émulateurs numériques reproduisant le son des meilleures consoles et enregistreuses analogues, des compresseurs « vintage » et de multiples effets. Et puis, YouTube regorge aussi de milliers de tutoriels bourrés de trucs du métier pour opérer ces outils qui se simplifient de jour en jour.

Voilà pourquoi l’autoproduction est devenue reine. Pour des raisons purement technologiques et économiques.

Payer les gens pour créer et pour produire, c’est bien. C’est ce que vos subventions du CALQ font à merveille et de mieux en mieux. Merci pour cet apport, d’ailleurs. Mais quand vient le temps de promouvoir ces œuvres produites, de les commercialiser, de leur trouver des oreilles, alors la majeure partie des subventions pour y parvenir se retrouve à la SODEC.

Ce que nous tenons à vous rappeler aujourd’hui, c’est que les autoproducteurs en musique sont tout simplement exclus de la SODEC. Parce que pour avoir accès aux subventions de la SODEC, il faut être un « producteur reconnu », ou avoir signé avec un « producteur reconnu », ou devenir un « producteur reconnu », en s’incorporant et en mettant sous contrat d’autres artistes.

Sans compter qu’un « artiste-entrepreneur » incorporé n’aura pas accès aux deniers publics récemment envoyés au CALQ, ceux qui sont réservés aux individus ou aux organismes à but non lucratif. Dans ce système, Madame la Ministre, l’artiste-entrepreneur est donc assis entre deux chaises.

De l’argent pour l’artiste-entrepreneur

De plus, ce système maintenu en place par votre ministère et sa Loi sur la SODEC canalise ces subventions vers les poches des « producteurs reconnus ». Ce qui force notre créativité artistique en quête de commercialisation à signer avec eux ; à leur céder des droits, au passage. Des droits qui rapportent. Beaucoup, dans certains cas.

Il est vrai que certains artistes n’ont pas le profil d’un entrepreneur. Auquel cas, l’idée de travailler avec un producteur est tout à fait justifiée. Mais dans la majeure partie des cas, en plus de faire sonner d’eux-mêmes leur musique comme une tonne de briques, les artistes s’occupent souvent mieux que quiconque à lui trouver des oreilles. 

Parce que la technologie a démocratisé aussi les moyens de promotion. Internet a démocratisé la distribution et la diffusion de notre culture. Mais pour sortir du lot, ça prend un budget. De l’argent pour acheter du placement média. Beaucoup d’argent.

Le plafond de verre de la SODEC

Il est bon de se rappeler à quel point vous dites vrai, lorsque vous avancez dans votre communiqué de presse du 4 mai dernier que « l’autoproduction est un des modèles d’affaires de plus en plus présents dans le milieu artistique ». Oui. Parce que, selon le rapport annuel de la Société de gestion collective des droits des producteurs de phonogrammes et de vidéogrammes, 80 % de ses membres sont des artistes autoproduits. Ses nouveaux membres sont composés à 96 % d’autoproducteurs. Ses redevances versées en 2019-2020 concernent à 51 % les autoproducteurs.

Nous applaudissons donc votre lucidité, Madame la Ministre. Et nous vous remercions pour ces bonbons.

Mais comme bonbon ultime et durable, nous vous demandons de bien vouloir briser une fois pour toutes ce fameux plafond de verre à la SODEC, celui auquel l’ascension des artistes autoproduits se fracasse depuis des décennies. Parce qu’autant les producteurs que les autoproducteurs devraient pouvoir cohabiter pour faire rayonner notre culture.

Merci de votre écoute.

*Plus de 100 artistes, artisans et acteurs du secteur de la musique ont signé cette lettre.

Guillaume Déziel, stratège en culture numérique

Alexandra Stréliski, Artiste-entrepreneure

Alexandre Désilets, Auteur-Compositeur-Interprète

Alexe Gaudreault, Autrice-compositrice-interprète

Andréanne Martin, Auteure-compositrice-interprète

Anne-Sophie Bourlaud, Autrice-compositrice-interprète

Anthony Roussel, Auteur compositeur interprète

Ariane DesLions, Autrice-compositrice-interprète, auto-productrice

Ariane Brunet, auteure-compositrice-interprète

Catherine Durand, Artiste producteur

Catherine Marchand, Luthière

Catherine-Audrey Lachapelle, Comédienne, auteure-compositrice-interprète

Charles Robert-Gaudette, ACI, musicien, réalisateur, producteur

Christian-Adam Gilbert, Technicien de son et producteur.

Claude Gillet, Coach en gestion de carrière artistique et autoproducteur

Dan Behrman, Ex directeur-adjoint à la programmation du FIJM & FrancoFolies de Montréal et ex réalisateur/animateur à Radio-Canada/Espace musique & CBC

Daniel Boucher, Auteur-compositeur-interprète et producteur

David Fleury, Auteur-compositeur-interprète et producteur indépendant

David Bujold, Musicien, chanteur, producteur (Fuudge)

David Elias, Musicien, compositeur, preneur de son

Debbie Tebbs, Autrice -Compositrice-Interprète

Dominic Morin, Auteur-compositeur-webmasteur

Dominic Lafontaine, artiste

Dominica Merola, Auteure-compositrice-interprète-pianiste

Dominique Gagnon, Artiste auto productrice

domlebo, auto-toute

Dorothée Parent-Roy, Consultante en marketing numérique

Eric Berard, Violoniste compositeur

Erika Bergeron-Drolet, Avocate en propriété intellectuelle et agente de marques de commerce

Evelyne Drouin, Directrice générale et artiste sonore

Félix-Antoine Leroux (Dj Horg), Dj/compositeur/realisateur

François-Simon Déziel, Compositeur-producteur-musicien

Frédéric Desjardins, Production de musique, compositeur, parolier, enseignant et danseur de ballet classique

Frédérick Baron, Artiste, producteur indépendant, éditeur

Geneviève Morissette, Auteure compositrice interprète

Geneviève Leclerc, Interprète Auto -Producteur

Geneviève Legault, autrice-compositrice-interprète, productrice et coordinatrice en événementiel

Gilles Prince, Consultant Développement culturel

Guillaume Beauregard, Auteur, compositeur, interprète.

Ines Talbi, Artiste

Ivan Bielinski, Auteur, slameur, musicien et chanteur

Izabelle Gagnon, Auteur compositrice interprète

J.P. Mortier, Artiste-auteur-compositeur et producteur

Jean-Marc Ravatel, consultant dans le milieu culturel.

Jean-Robert Bisaillon, Doctorant

Jessy Fuchs, Producteur reconnu.

Jipé Dalpé, Auteur-compositeur-interprète et auto-producteur

Joe Bocan, Artiste

Joël-Aimé Beauchamp, Artiste audio immersif.

Johann Baron Lanteigne, artiste

Jon Weisz, Entrepreneur culturel

Josianne Paradis, Artiste auto-producteur

Loïc Thériault, Compositeur et réalisateur

Louis-Philippe Hébert, Agent de spectacles

Luc De Larochellière, Auteur compositeur interprète

Marie-Eve Berlinger, Stratège numérique

Marie-Elaine Thibault, Artist manager

Marie-Pier Létourneau, Attachée de presse

Martine Pratte, Parolière

Martine St-Clair, Chanteuse auteure-compositrice

Mathieu Lippé, Artiste-Producteur

Mathieu Lafontaine (Bleu Jeans Bleu), Auteur-Compositeur interprète

Mathieu Bourret, Pianiste-compositeur

Maurice Bolduc, Responsable de la logistique CIBL FM

Maxime Jarry, Gérant d’artistes

Maxime Morin (Champion), Musicien compositeur

Mélanie Boulay, autrice-compositrice-interprète

Mélanie Guay, Artiste auto producteur

Mélissa Ouimet, Autrice-compositrice-interprète

Michèle Grondin, Productrice vidéoclips, cinéma et télévision

Natalya Joly-Dagenais, Gestionnaire de projets

Olivier Hébert, Musicien

Olivier Chenard, Étudiant en musique, Auteur-Compositeur-interprète et musicien

Olivier Brousseau, Musicien

Pascal Dufour, A/C/I/R

Pascale LeBlanc, Autrice-compositrice-interprète

Patrice Caron, Producteur

Patrick Bouchard, compositeur/réalisateur

Paule Magnan, Musicienne professionnelle, auteure, compositeure, interprète

Philippe Routhier, Chanteur auteur compositeur interprète auto producteur

Pierre-Philippe Côté, Auteur/Compositeur/interprète/producteur/éditeur/réalisateur

Robert Auclair, Compositeur-interprète

Roby Talbot, Pianiste professionnel et enseignant

Samian, Auteur/interprète/producteur

Shanti Loiselle, Stratège marketing numérique de la musique

Simon Laganière, Musicien Réalisateur

Sonia Johnson, Autrice-compositrice-interprète / Productrice indépendante

Stefie Shock, Auteur-compositeur-interprète

Stéphanie Boulay, Autrice-compositrice-interprète

Stéphanie Bédard, Chanteuse auto-productrice savonnière

Steve Delarosbil, Auteur compositeur interprète

Steve Marin, Auteur-compositeur-interprète

Steve Hill, Musicien/auteur-compositeur-interprète, producteur

Thomas Hébert, Musicien, technicien studio

Valérie Martinez, Directrice du journal culturel de L’Abitibi-Témiscamingue, L’Indice bohémien

Véronique Boucher, Entrepreneure-artiste

Yann Perreau, Artiste auteur compositeur interprète

Ariane-Li Simard-Côté, artiste interprète

Dominic Lafontaine, artiste

Dan Bigras, chanteur

Sylvie Courtemanche, directrice Francouverte

Danielle Tremblay, enseignante, artiste semi-professionnelle, alliée du milieu culturel

Emilie Proulx, autrice-compositrice multi-instrumentiste/réalisatrice/productrice.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.