/news/health
Navigation

Un manque de médecin de famille à Val-des-Sources?

Bloc medecin
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de Val-des-Sources (anciennement Asbestos), en Estrie, cherche désespérément un médecin de famille, comme bien d’autres habitants du coin. 

Richard Laroche a appris il y a deux ans qu’il souffrait de la maladie de Parkinson. C’était au même moment où son médecin de famille a pris sa retraite.

L’homme de 64 ans et sa conjointe, Line, sont atteints d'une déficience intellectuelle légère. Sans médecin de famille depuis 2019, l'état de santé de M. Laroche est loin de s'améliorer.

Ils disent avoir cogné à différentes portes du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Val-des-Sources sans ne jamais avoir réussi à obtenir de consultation avec un médecin qui aurait pu le référer à un spécialiste.

Ils ne sont toutefois pas les seuls patients orphelins du territoire.

En date du 21 avril, 1891 personnes étaient inscrites au guichet d'accès pour un médecin de famille au CSSS de Val-des-Sources, soit 13% de la population locale.

Le Dr Alain Demers, président de l’Association des médecins omnipraticiens de l’Estrie, serait très surpris qu’on ait laissé l’homme sans ressources. Selon lui, s’il avait consulté la clinique sans rendez-vous du Groupe de médecine de famille (GMF) des Sources, un médecin l’aurait mis en contact avec un neurologue spécialiste afin qu’il soit pris en charge et qu’on lui prescrive une médication.

Le Dr Demers croit qu’ils n’ont peut-être pas frappé au bon endroit.

Informé de la situation, le maire de l'endroit, Hugues Grimard, a contacté le CIUSSS de l'Estrie-CHUS pour qu'une personne communique avec le couple, afin de les rediriger vers les ressources d'aide appropriées.