/news/society
Navigation

Un été à 30% de capacité au Village Vacances Valcartier

La dernière année de pandémie a été difficile pour le Village Vacances Valcartier

VVV
Photo d'archives Le Village Vacances Valcartier se prépare à ouvrir ses portes, mais il accueillera assurément beaucoup moins de visiteurs qu’à l’été 2019, où l’achalandage avait été soutenu, particulièrement durant les vacances de la construction.

Coup d'oeil sur cet article

Fermé (ou presque) depuis mars 2020, le Bora Parc du Village Vacances Valcartier (VVV) pourrait accueillir de nouveau des clients en juillet, si tout va bien. Pour le parc aquatique extérieur, la direction vise le 12 juin pour une ouverture avec un site toutefois limité à 30 % de sa capacité. 

• À lire aussi: Parcs thématiques et villages de vacances: ils rêvent d’un «Disney du Nord» au Québec

« Il va encore y avoir des contraintes et des mesures de base, comme la distanciation », indique au Journal la directrice aux communications, Sandra Nadeau. « On va faire une première fin de semaine et on referme après pour une semaine. À partir du 18 juin, c’est parti pour tout l’été », ajoute-t-elle. 

Depuis plus d’un an, le VVV tourne au ralenti, ce qui a eu des impacts sur la santé financière de l’organisation. Les mesures liées à la pandémie se sont traduites par un manque à gagner de « plusieurs millions de dollars », alors que l’hôtel a ouvert ses portes de façon sporadique, ces derniers mois. 

« Oui, j’avoue que ça a été vraiment difficile, concède Mme Nadeau. La fermeture du Bora Parc a eu un impact sur l’hébergement et sur le complexe qui a nécessité des investissements d’environ 70 millions $, il y a cinq ans. [...] Nous avons survécu, mais il est temps que cela reprenne », ajoute-t-elle. 

Pour la prochaine saison, la formule sera similaire à celle de l’an dernier. Les gens sont invités à réserver une plage horaire pour profiter des installations. L’entreprise assure qu’il n’y aura pas d’augmentation de tarifs. 

Défi de main-d’œuvre 

Comme plusieurs autres compagnies du Québec, la direction dit être victime de la rareté de la main-d’œuvre. 

Le VVV est toujours à la recherche d’une cinquantaine de travailleurs, surtout pour combler ses besoins du côté de l’hébergement et des postes clefs pour l’entretien du Bora Parc. 

« Nous allons avoir entre 400 et 500 personnes cet été, si on inclut la restauration, l’hébergement, les sauveteurs, les préposés aux activités et les personnes au camping », énumère Mme Nadeau. Ce sont notamment une centaine de sauveteurs qui ont été recrutés pour la saison 2021. 

À partir du 3 juin, l’hôtel devrait être ouvert en permanence. Pour le Bora Parc, il faudra attendre que la région bascule en zone jaune, soit en juillet, avance la porte-parole. Depuis le 15 mars 2020, le parc aquatique intérieur a pu accueillir des clients seulement durant trois semaines en septembre. 

Parc aquatique Calypso

Propriétaire également du parc aquatique Calypso de Limoges, près d’Ottawa, qui est demeuré fermé en 2020, la direction espère pouvoir ouvrir les portes de ce site au début juillet, si le gouvernement de Doug Ford donne le feu vert.  

Il manque présentement environ 100 travailleurs sur les 500 nécessaires pour assurer les opérations. Il faut aussi prévoir environ trois semaines pour préparer l’ensemble des installations. 

« Le recrutement va bien, mais il y a un défi pour les sauveteurs. Nous n’avons pas ouvert l’an dernier », conclut Mme Nadeau. Avant la pandémie, le VVV et Calypso recevaient plus de 500 000 visiteurs par été.

VILLAGE VACANCES VALCARTIER   

  • Ouverture du parc aquatique extérieur le 12 juin   
  • Le site accueillera 30 % de sa capacité de visiteurs   
  • Ouverture de l’hôtel à temps complet dès le 3 juin   
  • Ouverture du Bora Parc au mois de juillet, si la région passe en zone jaune   
  • Il n’est plus possible d’acheter des abonnements pour l’été.   
  • La direction conseille aux gens de réserver leur plage horaire pour profiter des installations cet été.      

À VOIR AUSSI