/entertainment
Navigation

CHOM perd son pilier

Terry DiMonte quitte la station après 37 ans en ondes

Entrevue avec Terry DiMonte
Photo d'archives, Ben Pelosse Terry DiMonte animera sa dernière émission sur les ondes de CHOM, ce matin. Il avait commencé à la station montréalaise anglophone en novembre 1984.

Coup d'oeil sur cet article

Ce matin, après 37 ans sur les ondes de CHOM, le populaire et apprécié morning man Terry DiMonte dira au revoir à ses auditeurs. « Il y aura une boîte de mouchoirs près de moi », dit celui qui s’est fait une fierté d’unir les deux solitudes à Montréal.

Un véritable raz-de-marée de réactions a déferlé depuis trois semaines, lorsque Terry DiMonte a annoncé à ses auditeurs qu’il quitterait la station pour de bon le matin du 28 mai.

« J’ai eu beaucoup de commentaires, dont ceux de Paul Arcand et Guy A. Lepage, qui m’ont remercié d’avoir réussi à rassembler les anglophones et les francophones », dit le sympathique animateur de 63 ans qui a toujours tenté de faire un clin d’œil à ses nombreux auditeurs francophones en glissant quelques mots de français ici et là.

« C’était le bon moment »

Véritable pilier de CHOM depuis les années 1980, Terry DiMonte a senti que sa fin approchait à la station, il y a quelques mois. « Mon contrat se terminait et j’attendais de voir si on allait me demander de rester. Mais personne ne l’a fait, et là je me suis dit que c’était le bon moment pour partir. Je suis tanné de me lever dans le milieu de la nuit. Et je suis encore en forme. »

Pour son dernier tour au micro, ce matin de 5 h 30 à 10 h, Terry DiMonte n’a rien planifié. « En fait, on l’a planifié pour moi, dit-il. On m’a dit qu’il y aurait plein de surprises. Je ne sais pas qui m’appellera en ondes ni qui sera à la station. Mais avec la COVID, il n’y a pas beaucoup de gens qui pourront être sur place. »

Le morning man avait prévu de passer la journée d’hier à réfléchir à ce qu’il dirait à ses auditeurs, à la toute fin de l’émission. « Ce sera vraiment difficile, c’est certain. La chose la plus importante que je veux faire, c’est de leur dire merci. Au fil des ans, quand j’ai demandé aux auditeurs de m’aider à lever des fonds pour des œuvres de charité, ils étaient là. Les auditeurs de CHOM sont super loyaux. Ils sont devenus comme une famille. »

Pas loin d’un micro

Le fruit du hasard fait que les terrasses ouvriront aujourd’hui même. Ainsi, Terry DiMonte pourra aller célébrer son départ, ce soir. « Ma femme a dit en riant que c’était un cadeau de retraite du premier ministre (rires). Nous avons été invités à aller souper à l’extérieur du Ritz-Carlton. C’est une belle façon de célébrer la fin. »

Même si Terry DiMonte affirme qu’il se retire de la radio pour de bon, l’heure de la retraite n’a visiblement pas sonné pour lui.

« Nous allons nous reposer tout l’été dans une maison à la campagne, près d’un lac. Et en septembre, je verrai ce que je veux faire. J’ai des amis qui aimeraient que j’écrive un livre sur mon expérience. D’autres qui m’ont parlé de faire un podcast. Je vais considérer ces suggestions. Je me vois encore avec un micro dans les mains dans le futur, mais je ne sais où ni quand. »