/entertainment/music
Navigation

Terry DiMonte: du Harmonium pour dire au revoir

Le morning man a quitté CHOM vendredi

Terry DiMonte CHOM
Photo courtoisie, CHOM Le jovial morning man de CHOM, Terry DiMonte, a alterné entre les rires et les larmes, vendredi matin, pour sa toute dernière émission sur les ondes de la radio anglophone.

Coup d'oeil sur cet article

L’animateur anglophone Terry DiMonte a fait un ultime clin d’œil à ses auditeurs francophones, vendredi matin, à la fin de sa dernière émission sur les ondes de CHOM. Après ses remerciements finaux, il a fait jouer... Aujourd’hui, je dis bonjour à la vie, d’Harmonium.

L’équipe de CHOM avait préparé plusieurs surprises pour souligner le départ de son animateur vedette, après 37 ans sur ses ondes, vendredi. Entre 5 h 30 et 10 h, Terry DiMonte a reçu de nombreux appels de personnalités qui voulaient lui souhaiter un bon départ.

Une liste pour le moins impressionnante d’invités qui comptait notamment le premier ministre, Justin Trudeau, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, le chef d’antenne, Peter Mansbridge, la chanteuse Jann Arden, le rockeur Alice Cooper et le musicien Chris de Burgh.

Ami de longue date de DiMonte, Justin Trudeau a jasé de façon très candide en ondes durant près de 15 minutes avec l’animateur. « C’est merveilleux de savoir que tu pourras maintenant dormir le matin. Mais ce sera un gros ajustement pour nous [les auditeurs] », lui a dit le premier ministre, qui l’a invité à aller prendre une bière à Ottawa.

Chris de Burgh a de son côté mentionné à Terry DiMonte à quel point il avait été merveilleux pour tellement de gens – l’animateur s’impliquait énormément auprès d’œuvres de charité. 

Bonjour à la vie

Très ému, l’animateur de 63 ans – dont le successeur à CHOM n’a pas encore été annoncé – a terminé son émission en remerciant longuement plusieurs collaborateurs, sa famille et les auditeurs.

« Aujourd’hui, j’ai remarqué qu’il y avait beaucoup de spéculations sur ce que serait ma dernière chanson. Ça devait être elle, a-t-il dit à propos du titre d’Harmonium, un groupe qu’il a souvent reçu à son micro. Parce que c’est “vraiment Montréal”. Ça remonte à mon enfance. Et ça parle de la route qui s’en vient. Merci, Montréal. Aujourd’hui, je dis bonjour à la vie. »