/opinion/columnists
Navigation

3e lien: Québec n’est pas une petite ville

Quebec
Photo Stevens LeBlanc L’agglomération Québec-Lévis comptera un jour un million de citoyens. Il faut penser le transport en conséquence.

Coup d'oeil sur cet article

Québec est une grande ville. Avec Lévis de l’autre côté du fleuve, l’agglomération compte près de 700 000 citoyens. Pour discuter intelligemment des projets de transport, il faut imaginer une zone urbaine qui comptera éventuellement un million d’habitants. 

Je ne suis pas encore certain que le projet de tunnel Québec-Lévis soit le bon projet au bon prix. Mais je suis certain qu’une bonne partie de ceux qui le dénoncent ont une vision très réductrice de ce qu’est devenue notre capitale.

Il faut tenir compte de sa taille, de sa vitalité et de sa croissance. L’agglomération de Québec représente l’une des plus prospères au Canada. Quatre ans avant la pandémie, Québec connaissait une situation de plein emploi. Même chose à Lévis. Nous sommes à peine sortis de la pandémie, et le plein emploi y est presque revenu.

Moteur économique

L’économie roule à fond de train. Ceux qui voient encore Québec comme une simple ville de fonctionnaires ont raté un sérieux bout du film. Au cours de la dernière décennie, la Capitale-Nationale est la région du Québec ayant maintenu le plus fort indice de développement économique. 

Croissance économique rime avec croissance de population. Les prévisions pour le grand Québec parlent d’une hausse de près de 100 000 citoyens en 20 ans. Je serais le moins surpris du monde que la hausse soit même supérieure. En quelques décennies, on atteindra le million.

En matière de démographie, il faut inclure l’arrivée de citoyens issus de l’immigration. Depuis quelques années, la ville de Québec a changé. On y retrouve maintenant une participation grandissante de citoyens des communautés culturelles. Il est fort probable qu’une proportion grandissante des nouveaux arrivants va s’installer dans la région de la capitale dans les années à venir.

En fait, il est même hautement souhaitable qu’une proportion grandissante de l’immigration prenne racine dans la région de Québec. Cette région a un urgent besoin de main-d’œuvre et l’intégration au français y a de bien meilleures chances de réussite. Cette intégration qui est maintenant considérée comme une clé pour l’avenir du français.

Connaître Québec en 2021

Le débat autour du tunnel Québec-Lévis est nécessaire. Mais je n’en peux plus d’entendre des Montréalais (ou des gens d’ailleurs) parler de Québec comme d’une petite ville qui se fait des illusions. Je n’en peux plus d’entendre que les problèmes de congestion routière de Québec ne sont pas réels. Allez faire un tour à Québec au plus vite !

Une ville de cette dimension avait besoin d’un projet structurant de transport en commun. Le tramway joue ce rôle. Mais n’en déplaise aux écologistes qui sont idéologiquement contre les routes, une grande ville se développe aussi autour d’axes routiers. 

La croissance du grand Québec se fera sur les deux rives, autant pour les entreprises que pour les résidences. Il est simple et logique de souhaiter connecter mieux ces deux rives et faire une boucle autour de Québec. Ce n’est pas un hasard si on y songe depuis des décennies.