/weekend
Navigation

Jeux de société: Expériences complètes

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de ces jeux qui demandent un peu plus d’effort, qui sont plus exigeants, mais aussi plus satisfaisants.

Nous vous proposons trois jeux qui vont vous demander un peu plus de travail en amont afin de comprendre les règles et de bien les expliquer à vos partenaires de jeu.

En retour, vous allez avoir un malin plaisir à vous retrouver dans des univers agréables qui vont vous offrir une expérience de jeu plus complète.

Il s’agit ici de trois jeux qui nécessitent que les joueurs soient habitués. On ne commencera pas à découvrir le jeu de société par ces titres, ça serait le découragement garanti.

Cela dit, ils ne sont pas rebutants et ne sont vraiment pas aussi complexes qu’ils en ont l’air. Prendre le temps de les découvrir sera drôlement gratifiant.

Quetzal

Photo courtoisie
  • 2 à 5 joueurs
  • 10 ans +
  • 75 minutes
  • 49,99 $

Dans ce jeu d’exploration, on est plongé au cœur du monde maya sur un très beau plateau bien exploité.

Il s’agit également d’un jeu de type cueillette et livraison. C’est-à-dire que pour amasser des points, il faudra explorer le plateau de jeu pour trouver des marchandises et les livrer pour récolter les points associés.

Mais à la base, c’est aussi un jeu de pose d’ouvriers puisque c’est par ce mécanisme que l’exploration va se faire.

La partie se joue en cinq manches divisées en trois manches. Et ce qui est amusant, c’est que les joueurs vont dans un premier temps lancer leurs meeples sur la table et c’est la position dans laquelle chacun tombera qui déterminera comment il pourra être utilisé et sur quel lieu il pourra être posé.

Photo courtoisie

Les joueurs vont ensuite jouer à tour de rôle afin de poser des meeples sur les divers lieux du plateau, chacun ayant ses propres contraintes et ses propres avantages.

On retrouve aussi des cases à enchères où c’est le joueur qui aura posé le plus de meeples qui pourra profiter des avantages de la case.

On va ensuite passer à la phase d’activation de chaque lieu dans un ordre prédéterminé.

C’est un jeu qui se prend bien en mains, qui donne envie de jouer par sa direction artistique et qui offre une belle rejouabilité et des façons de bien contrôler le hasard.

Pour les joueurs qui veulent un défi intéressant sans trop se casser la tête avec les règles.

The Magnificient

Photo courtoisie

  • 1 à 4 joueurs
  • 14 ans +
  • 90 minutes
  • 73,99 $

Les joueurs incarnent des magiciens qui vont tenter de créer les tours de magie les plus impressionnants.

Une partie se joue en trois manches qui comprennent quatre tours chacune.

En plus du plateau principal, chaque joueur possède un plateau personnel, son campement, qu’il devra développer afin de devenir meilleur, plus efficace.

À son tour, un joueur va prendre un dé qu’il posera sur une carte maître et qui lui donnera une puissance selon les dés de la même couleur qu’il possède.

On va ensuite pouvoir faire des actions qui vont nous permettre de développer nos trucs. Et parlant des trucs, on les retrouve sur des cartes et sur des affiches qui sont accessibles à tous.

Photo courtoisie

Le plateau semble intimidant de prime abord, mais se comprend assez facilement.

C’est un jeu très européen et surtout très mécanique, mais qui offre une esthétique bien campée.

Divers mécanismes sont également disponibles afin de rendre le jeu plus efficace au fil des tours.

Coloma

Photo courtoisie
  • 1 à 6 joueurs
  • 14 ans +
  • 120 minutes
  • 89,99 $

On se plonge à l’époque des pionniers californiens en pleine ruée vers l’or au milieu du 19e siècle sur un tableau bien réussi et aussi bien aéré.

Coloma est un jeu de programmation et de gestion c’est-à-dire qu’on va programmer des actions en début de manche pour ensuite les exécuter.

Votre objectif est de créer la nouvelle cité de Coloma tout en la défendant contre les bandits.

D’apparence simple, le jeu propose une belle profondeur et s’étale sur trois années composées de cinq manches chacune, donc 15 tours de jeu au total.

Ce qui est intéressant ici, c’est que les joueurs vont choisir secrètement leur action en s’appuyant sur une roue d’actions qui est visible de tous. Et parmi les cinq sites, celui qui aura été le plus populaire auprès des joueurs sera barricadé et ne pourra pas être utilisé.

Photo courtoisie

Les joueurs pouvant jouer vont ensuite exécuter leurs actions. Parmi celles-ci, il sera possible de construire un bâtiment ou un pont, d’explorer ou encore de générer des ressources.

Il se passe beaucoup de choses dans une partie de Coloma, ce qui explique la durée anticipée d’une partie et aussi bien le dire, le jeu commence à être intéressant à partir de trois joueurs.

Il y a bien une part aléatoire qui se rattache à la mécanique de la roue d’action, mais c’est ce qui fait aussi le charme de ce jeu astucieux.

Qui plus est, cette roue tourne d’une manche à l’autre et propose donc des actions différentes d’une fois à l’autre, ce qui impose une certaine gestion des actions. C’est du bien beau.