/entertainment
Navigation

Jeux vidéo: partir à la pêche (en mode virtuel)

Jeux vidéo: partir à la pêche (en mode virtuel)
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Si un sport existe dans la «vraie vie», vous pouvez être certain qu’il a été transposé en jeux vidéo. C’est le cas de la pêche, sport et loisir qui a donné (et donne encore) lieu à des adaptations ludiques très sérieuses ou complètement loufoques, mais toujours amusantes. 

En fouillant dans les archives, on s’aperçoit que l’un des (sinon, le) premiers jeux de pêche date de... 1977 et s’appelle «Gone Fishin’». Écrit en «Basic», le titre offrait un amusement en mode texte, la vidéo du «gameplay» via YouTube (https://www.youtube.com/watch?v=nRg11wqHqMk) donne une idée de la manière dont les joueurs devaient taper des instructions pour espérer attraper différents poissons dans le lac Ontatio. Visiblement, tout le monde appréciait puisqu’une nouvelle version – toujours en mode texte – a vu le jour deux ans plus tard.

Enfin du visuel!

Le tout premier jeu à offrir aux joueurs un semblant de réalité (insistons sur le mot «semblant») est le «Fishing Derby» d’Activision (oui, déjà!), sorti en 1980 pour la console Atari 2600! En mode pixélisé à l’os, ce titre désormais «vintage» présente deux pêcheurs, assis sur des quais opposés, lançant leurs lignes en espérant attraper des prises. Pour retrouver la sensation de l’époque (car «Fishing Derby» se jouait... au joystick!) et en musique, dirigez-vous dans les pages de Retro Games (https://www.retrogames.cz/play_313-Atari2600.php?language=EN).

La prochaine décennie s’écoule avec quelques jeux japonais dédiés à ce loisir. «Fishing» de 1981 ou «Gone Fishing» de 1994 sont offerts sur de petites consoles portatives, préfigurant la folie des Tamagoshi et autres amusements solitaires. L’arrivée des PC dans les maisons amène donc son lot de jeux, tel que «Rich Tayber's Bass Champ Pro» en 1991, malheureusement aujourd’hui introuvable.

L’engouement pour les consoles au milieu des années 1990 donne (enfin!) naissance à une pléthore de jeux de pêche. «TNN Bass Tournament of Champions» arrive pour la Genesis de Sega en 1994 et peut être découvert en ligne via cet émulateur (https://www.playemulator.com/sega-online/tnn-bass-tournament-of-champions/). Parce qu’il obtient du succès, le titre donne naissance à un dérivé, «TNN Outdoors Bass Tournament 96», encore disponible grâce à un émulateur en ligne (https://www.playemulator.com/sega-online/tnn-outdoors-bass-tournament-96/).

Nintendo s’y met et propose «Bass Masters Classic» (via un émulateur en ligne https://emulatoronline.com/gbc-games/bass-masters-classic/) développé pour la Game Boy Color et sorti en 1999.

Profitant d’une longueur d’avance, Sega investit dans le développement de multiples titres, générant une franchise appréciée des joueurs. «Get Bass» arrive ainsi dans les arcades en 1998, suivi de «Sega Bass Fishing» pour la Dreamcast en 1999... avec une manette en forme de canne à pêche. Croyez-le ou non, ce jeu est offert à petit prix (et en français) pour Windows via Steam (https://store.steampowered.com/app/71240/SEGA_Bass_Fishing/)! «Sega Marine Fishing» suit en 2000, «Sega Bass Fishing 2» arrive en 2001, puis «Sega Bass Fishing Duel» sort en 2002 pour la... PlayStation 2!

Du sérieux... ou pas!

En près de 20 ans, les simulations de pêche se développent et on ne compte plus, aujourd’hui, les titres consacrés. Parmi les plus plébiscités, «Monster Fishing 2020» (pour Android play.google.com/store/apps/details?id=com.nexelon.realmonsterfishing2018&hl=fr ou pour iOS apps.apple.com/us/app/monster-fishing-2021/id1344860098) qui comprend plus de 250 espèces de poissons, 30 lieux à travers le monde et de l’équipement (cannes, lignes et appâts!). Toujours pour téléphone, «Fishing Season: River To Ocean» (pour Android, https://play.google.com/store/apps/details?id=com.nexelon.fishingcool&hl=fr ou pour iOS, https://apps.apple.com/us/app/fishing-season-river-to-ocean/id1471930828) propose des centaines de poissons, incluant des requins et des piranhas!

Pour ordinateur, «Ultimate Fishing Simulator» (en français pour Windows via Steam store.steampowered.com/app/468920/Ultimate_Fishing_Simulator/, pour Nintendo Switch, https://www.nintendo.com/games/detail/ultimate-fishing-simulator-switch/, pour Play Station 4, https://store.playstation.com/en-us/product/UP1564-CUSA25896_00-CLABS0UFS2020100, et pour Xbox One, https://store.playstation.com/en-us/product/UP1564-CUSA25896_00-CLABS0UFS2020100) se veut l’une des simulations les plus réalistes et propose également de la pêche sur glace! Sachez qu’une démo de la version 2 est désormais disponible depuis le 10 mai (via Steam store.steampowered.com/app/1136380/Ultimate_Fishing_Simulator_2/)

Aussi, «Ridiculous Fishing» (pour Android et iOS ridiculousfishing.com) propose de tirer (oui, avec une arme à feu) des poissons. Et «The Fishercat» (pour Android play.google.com/store/apps/details?id=com.loadcomplete.fishercat&hl=en_US&gl=US, iOS apps.apple.com/us/app/the-fishercat/id1316886028 et fureteur (https://gameforge.com/en-US/littlegames/the-fishercat-online/) vous met dans la peau d’un chat équipé d’un harpon qui doit embrocher des poissons en évitant les méduses (un conseil, éteignez la musique... affreusement fatigante!).

La perte de temps (utile) de la semaine 

Bon nombre de jeux n’ayant pourtant rien à voir avec la pêche donnent aux «gamers» l’occasion de tester leurs habiletés à attraper des poissons. En voici quelques-uns: 

  • «World of Warcraft» (battle.net): profession secondaire, la pêche permet d’attraper des poissons (évidemment!), de les cuisiner et ainsi d’obtenir des «buffs» particulièrement utiles. 
  • «The Legend of Zelda» (www.zelda.com/): la pêche est à l’honneur dans les titres de cette franchise familiale, plus particulièrement dans «The Legend of Zelda: The Ocarina of Time» et «The Legend of Zelda: Twilight Princess». 
  • «My Time At Portia» (https://www.team17.com/games/my-time-at-portia/): nous vous parlions de ce jeu familial la semaine dernière et il est possible de s’y adonner à la pêche dans certains lieux précis. 
  • «Minecraft» (www.minecraft.net): eh oui, même là il est possible de se livrer à cette activité!