/news/coronavirus
Navigation

La covid s’accroche encore dans plusieurs pays

Coup d'oeil sur cet article

Pendant que le Québec est en mode déconfinement, que les hospitalisations diminuent et que la vaccination va bon train, la COVID-19 bat son plein dans certaines régions du monde.

• À lire aussi: La pandémie ne sera terminée qu’une fois 70% de la population vaccinée, prévient l’OMS

• À lire aussi: COVID: la Grèce, l'un des premiers pays d'Europe à présenter sa plateforme de certificat sanitaire

Certains pays ou États ont vu leur nombre de cas augmenter rapidement au cours des derniers jours et des dernières semaines, notamment en Amérique du Sud, frappée par les variants de la maladie. En Asie, la flambée récente des cas en Inde a eu un impact sur des pays voisins comme le Népal. 

Ce n’est pas sans raison que l’Organisation mondiale de la santé a rappelé la semaine dernière que « la pandémie n’est pas terminée » et que les voyages internationaux doivent toujours être évités.  

Colombie    

  • 2764 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.  
  • 11,1 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Après une diminution marquée des cas recensés au pays en janvier et en février, la Colombie enregistre depuis la mi-mars une flambée de cas de coronavirus. Le 25 mai dernier, le pays enregistrait le nombre le plus élevé de cas quotidiens depuis le début de la pandémie, soit 25 092.   

Trinité-et-Tobago    

  • 2679 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.  
  • 5,59 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Les dommages liés à la pandémie avaient été limités dans cet État des Caraïbes. Tous les jours entre décembre 2020 et le mois d’avril, moins de 50 cas quotidiens étaient recensés. Les mois d’avril et de mai sont toutefois venus contrecarrer cette tendance. Un nombre record de 708 cas ont été confirmés au pays le 21 mai. Le variant brésilien pourrait être à la source de cette montée de cas, affirment des responsables de la Santé publique.  

Brésil  

Le président du Brésil Jair Bolsonaro participait à une manifestation de fermiers opposés comme lui aux mesures de confinement liées à la COVID-19, le 15 mai dernier.
Photo d'archives, AFP
Le président du Brésil Jair Bolsonaro participait à une manifestation de fermiers opposés comme lui aux mesures de confinement liées à la COVID-19, le 15 mai dernier.
  • 2074 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.    
  • 20,57 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

La situation au Brésil ne s’est pas améliorée depuis quelques semaines. Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, s’est même fait imposer une amende pour ne pas avoir respecté les mesures sanitaires dans l’État du Maranhão, où un premier cas du variant indien a été détecté le 20 mai dernier.  

Le pays, considéré comme étant l’épicentre de la pandémie en Amérique du Sud, a récemment atteint le seuil des 450 000 décès depuis le début de la pandémie. Il est en deuxième position à ce chapitre, derrière les États-Unis.    

Chili    

  • 2305 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.    
  • 53,13 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Malgré son taux de vaccination élevé, le Chili enregistre présentement un nombre élevé de cas chaque jour. Le nombre de personnes déclarées positives a augmenté entre le début du mois de mars et la mi-avril pour ensuite baisser légèrement... jusqu’à une hausse la dernière semaine. Certains critiques du gouvernement croient que le relâchement des mesures sanitaires était trop rapide malgré le succès de la campagne de vaccination.  

Argentine    

  • 4744 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.    
  • 19,89 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

L’Argentine est dans le « pire moment depuis le début de la pandémie », a affirmé son président, Alberto Fernández, le 20 mai dernier. Le pays fait face à une augmentation marquée des cas et a réimposé des mesures de confinement sévères entre le 22 mai et le 30 mai. Le tout a pour but de soutenir le système de santé du pays. Un nombre record de 41 080 nouveaux cas a été recensé jeudi dernier.   

Uruguay    

  • 7585 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.    
  • 49,32 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Le pays, longtemps considéré comme un modèle en ce qui a trait à sa gestion de la pandémie, fait face à une première vraie vague de COVID‐19. Depuis le début du mois de mai, on y recense de 2000 à 3000 cas quotidiens. L’arrivée du variant brésilien, qui est plus contagieux, pourrait expliquer cette flambée de cas.  

Bahreïn    

  • 11 499 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.     
  • 52,74 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Les rassemblements durant la période du ramadan ont causé une augmentation importante des cas au Bahreïn, croit son gouvernement. Le pays de 1,7 million d’habitants a enregistré une augmentation record de 3177 cas au cours de la journée du 23 mai. Le gouvernement a d’ailleurs décidé d’imposer de nouvelles mesures sanitaires dans les lieux publics, comme les restaurants et les centres commerciaux pour les gens qui ne sont pas vaccinés.   

Népal    

  • 1811 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.      
  • 7,25 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

En plus de vivre une crise politique après que le premier ministre, Khadga Prasad Sharma Oli, a officiellement perdu la confiance de son gouvernement, le Népal enregistre une augmentation marquée des cas de COVID-19 depuis la mi-avril. Le 11 mai, le pays a enregistré 9317 nouveaux cas en 24 heures, un record depuis le début de la pandémie. 

Sri Lanka    

  • 934 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.    
  • 6,76 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Un nombre important de cas a été recensé au Sri Lanka depuis quelques semaines. Le gouvernement du pays a donc pris la décision de confiner la population depuis mardi jusqu’à la fin du mois de mai. Le pays enregistre plus de 2000 cas par jour depuis la mi-mai, alors qu’il avait limité les dégâts jusqu’à maintenant. 

Inde  

Des résidents attendent en file la distribution de repas pendant les mesures de confinement complet dues au coronavirus à Chennai, en Inde.
Photo AFP
Des résidents attendent en file la distribution de repas pendant les mesures de confinement complet dues au coronavirus à Chennai, en Inde.
  • 1090 : nombre de cas dans les 7 derniers jours/million d’habitants.      
  • 11,51 % : population ayant reçu au moins une dose de vaccin.    

Même si la situation en Inde semble s’améliorer par rapport aux dernières semaines, elle demeure critique. Le pays enregistre actuellement près de 200 000 cas chaque jour, alors qu’au début de l’année, ce nombre était le plus souvent sous la barre des 50 000. Rappelons que l’Inde a atteint un record mondial de 414 188 cas quotidiens le 6 mai dernier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.