/investigations
Navigation

Les «petits scandales» de notre Bureau d’enquête

Coup d'oeil sur cet article

Vous vous souvenez de l’ex-juge responsable de la Cour municipale de Longueuil, Jean Herbert ? Il avait fait devancer la comparution d’une amie et l’avait acquittée en 42 secondes, en février 2019.

L’honorable juge Herbert, aujourd’hui retraité, devra répondre de ses actes à partir du 8 juin prochain devant le Conseil de la magistrature du Québec.

Ce n’est pas la police qui a mis au jour cette situation très embarrassante pour l’ancien juge. Ce n’est pas non plus le Conseil de la magistrature ni la ministre de la Justice de l’époque, Sonia Lebel.

C’est ma collègue Sarah-Maude Lefebvre, journaliste de notre Bureau d’enquête. À force de travail, de conversations avec des sources et d’analyse de documents, elle a tout révélé dans un reportage que nous avons publié le 11 juin 2019

Elle a même réussi à faire parler l’ancien magistrat, qui n’a pas nié les faits et a reconnu qu’il n’aurait « peut-être pas dû prendre l’appel » lorsque son amie l’a contacté pour que sa date de comparution soit devancée.

  • Écoutez la chronique de Jean-Louis Fortin, directeur du Bureau d'enquête de Québecor

Trois mairesses aussi

Nos journalistes et recherchistes n’embêtent pas seulement les juges. Ils embêtent aussi les élus municipaux. 

Coup d’œil au rôle des audiences de la Commission municipale du Québec (CMQ) prévues dans les prochaines semaines.

Dès ce lundi 31 mai, la mairesse de Pointe-Calumet, Sonia Fontaine, doit comparaître en déontologie. Dans deux semaines, ce sera au tour de la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus.

Ces mairesses de villes voisines n’ont pas qu’un prénom en commun. La CMQ leur reproche à toutes les deux de s’être ingérées dans le processus judiciaire, en ayant tenté de faire annuler un constat d’infraction remis au mari d’une de leurs connaissances.

Les chefs d’accusation qui visent les mairesses reposent sur une enquête que nous avons publiée le 25 janvier dernier. Encore une fois, des dizaines d’heures de travail de Sarah-Maude Lefebvre et de nos recherchistes Andrea Valeria et Sarah Daoust-Braun pour reconstituer la séquence des événements, parler à des témoins et confronter les deux élues, qui ont finalement admis une partie des faits allégués.

J’oubliais, la CMQ a aussi ouvert ce jeudi une enquête concernant la mairesse de Brownsburg-Chatham, Catherine Trickey, qui a été enregistrée en train de révéler des informations confidentielles à un potentiel soumissionnaire pour un contrat municipal.

Devinez pourquoi la CMQ s’intéresse soudainement à Mme Trickey. La réponse se trouve dans nos articles de mercredi et jeudi.

Un rôle fondamental

En point de presse à l’Assemblée nationale, ce jeudi, la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, a souligné « toutes sortes de petits scandales municipaux », qui font régulièrement la une du Journal

J’irai plus loin : tous ces « petits scandales » montrent le rôle fondamental des journalistes d’enquête dans notre société. Nous mettons en lumière des situations que certains préféraient voir rester secrètes. Nous rendons imputables des juges et des maires.

N’hésitez donc pas à nous contacter au jdem-scoop@quebecormedia.com si vous avez un « petit scandale » à dénoncer. 

Jean-Louis Fortin
Directeur du Bureau d’enquête