/entertainment/movies
Navigation

Ma vie en films: «Je veux faire des films qui vont faire pleurer» - Sophie Dupuis

Ma vie en films: «Je veux faire des films qui vont faire pleurer» - Sophie Dupuis
Photo d'archives Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

Oui, bien sûr, «Chien de garde». Oui, bien sûr, «Souterrain», qui prend l’affiche le 4 juin. Mais la cinéaste Sophie Dupuis ne se résume pas à ses deux longs métrages (et un troisième en préparation qui vient de recevoir le financement de la SODEC). Avec un enthousiasme communicatif, elle nous parle cinéma... et même télévision. 

Sophie, quel est votre premier souvenir d'une salle de cinéma?

Je n’ai pas le souvenir de quelque chose de précis. Je me rappelle que c’était une activité de famille, de cousins-cousines, d’amis.

Votre premier film marquant?

Le film qui m’a marquée quand j’étais jeune et que je regardais souvent a été «La grenouille et la baleine», de la série des «Contes pour tous». Je "tripais" sur la petite fille, le couple Marina Orsini et son chum, la scène dans laquelle ils cherchent le soleil... C’est aussi peut-être un début de questionnement sur les causes environnementales. Ce film m’a beaucoup suivie. [...] Quand j’étais jeune, j’aimais les films qui me faisaient pleurer. Quand j’étais ado, j’avais une télé et un VHS dans ma chambre. Mes parents ne le savent pas nécessairement, mais je pouvais passer des soirées à mettre les scènes qui me faisaient pleurer les unes après les autres. Je me faisais pleurer dans ma chambre et je trouvais ce pouvoir d’une oeuvre extraordinaire. Je me disais que je voulais faire des films. L’un des films marquants de mon adolescence a été «La ligne verte» parce que, justement, on joue beaucoup avec les émotions du spectateur et je trouvais cela exceptionnel. Je me disais: «Je veux faire des films! Je veux faire des films qui vont faire pleurer!» Depuis, cela a évolué vers le fait de faire vivre des émotions fortes aux spectateurs. Et le dernier qui m’a fait énormément pleurer est «Portrait d’une jeune fille en feu». Je ne comprends toujours pas comment la scène finale peut faire vivre autant d’émotions!

Et un plus récent?

C’est «Le son du silence» avec Riz Ahmed. C’est vraiment le genre de film que j’aurais voulu faire, que j’aime faire. [...] Ce que j’aime au cinéma, c’est de me faire transporter dans un monde que je ne connais pas, qui va me mettre dans les souliers du personnage et me faire vivre une expérience de compassion et d’empathie.

Votre premier «kick» au grand écran?

Adolescente, j’ai eu une obsession sur «Cri ultime». Josh Hartnett y est l’obsession du personnage principal et je me souviens de son entrée à l’école sur la «toune» «Magic Man»...

La dernière fois que vous êtes allée au cinéma?

J’ai eu deux «premières» en salle. Pour «Alcootest» avec Mads Mikkelsen, j’ai "tripé" et je regardais les gens dans la salle. C’est un film de célébration et c’est venu chercher tellement d’affaires qui me manquaient pendant la pandémie. La deuxième est «La déesse des mouches à feu» et j’ai trouvé exceptionnel d’être dans une salle, de faire le métier que je fais [...] J’ai vécu quelque chose d’au-delà du film et j’ai marché pendant une heure pour rentrer chez moi en écoutant de la musique. Je me reconnectais à l’art.

Si tout était possible, quel(le) réalisateur.trice, vivant.e ou mort.e inviteriez-vous au cinéma? Et quel film iriez-vous voir?

Miranda July. J’aime les gens qui me sortent de la vie ordinaire. J’aimerais savoir ce qu’elle pense et ce qu’elle vit. Je regarderais toutes les saisons de «Girls» avec elle, ainsi que des «stand up» de comédies ou encore «Legendary», une série de compétition sur Crave.

La réplique de film que vous aimeriez voir sur votre pierre tombale?

C’est une réplique de «Chien de garde» que je dis souvent avec mes amis: «Ça me tentait, c’est "toute"!»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.