/world/opinion/columnists
Navigation

Trump frappe encore et toujours

Donald Trump
Photo AFP Donald Trump

Coup d'oeil sur cet article

Les journées que nous traversons sont parmi les plus importantes de l’histoire des États-Unis. 

D’abord, Donald Trump frappe encore. Grâce à sa domination du parti républicain, le Sénat a rejeté une enquête bipartite sur les événements du 6 janvier. Ceci augure mal pour la démocratie. Ensuite, une nouvelle loi devrait être bientôt adoptée : la loi sur la compétition et l’innovation. Une loi dessinée sur mesure pour neutraliser la Chine. Elle entraînera des répercussions extrêmement importantes partout dans le monde. Enfin, le plan de reconstruction des infrastructures devrait être approuvé dans les prochains jours. Ce plan fouettera l’économie américaine et lui procurera des taux de croissance jamais vus depuis 50 ans.

1. Pourquoi les sénateurs républicains ont-ils refusé de voter en faveur d’une commission ?

L’excuse officielle est qu’il existe déjà assez d’enquêtes sur cet événement et qu’une commission bipartite ne servirait que des fins politiques. Comme si les autres activités du Sénat n’étaient pas politiques. Mais en effet, les autres enquêtes auront du mal à déterminer la responsabilité politique de Donald Trump ou la collusion dont il a probablement bénéficié à l’intérieur même du Congrès, entre autres parmi des élus républicains. Une commission d’enquête bipartite aurait pu souligner cette responsabilité et cette collusion. C’est la raison pour laquelle les trumpistes s’opposent à sa mise en place.

2. Les républicains perdront-ils des votes en raison de ce refus ?

Les républicains ne perdront probablement pas beaucoup de votes en raison de ce refus. Au contraire, une commission bipartite aurait sûrement entretenu un climat négatif contre les républicains, en particulier contre les trumpistes. Désormais, plus rien n’entravera le culte de la personnalité de Trump. Le parti républicain deviendra de moins en moins rationnel. Comme dans tout culte de la personnalité, les thuriféraires de Trump devront se livrer à de spectaculaires contorsions intellectuelles pour justifier les décisions de leur dictator maximus bien-aimé. Même des procès retentissants contre Trump risquent de n’avoir qu’un effet marginal. Après tout, Trump a réussi à survivre à sa tentative ratée de coup d’État. Qu’est-ce qui pourrait l’atteindre à présent ?

3. La loi sur la compétition et l’innovation passera-t-elle ?

S’il y a un sujet sur lequel les républicains et les démocrates s’entendent, c’est celui de la montée de la menace de la Chine. La nouvelle loi qui aurait pu s’appeler « loi pour vaincre la Chine », prévoit des investissements supplémentaires de 200 milliards de dollars américains dans tous les secteurs de haute-technologie, du G5 à la production de puces électroniques. Le projet de loi prévoit des dispositions pour limiter les prêts et les investissements chinois à l’étranger. En particulier, il veut défaire les chaînes d’approvisionnement américaines de leur dépendance à la Chine.

4. Pourquoi ce projet de loi est-il important ?

Le projet de loi sur la compétition et l’innovation marque un tournant important de la politique étrangère américaine. Il explique pourquoi subitement le gouvernement américain a cessé de s’opposer au projet de gazoduc russo-européen Nord Stream 2 et pourquoi Joe Biden rencontrera bientôt Vladimir Poutine : les États-Unis ont besoin de l’Europe et de la Russie pour lutter contre la Chine. Ils ont aussi besoin d’un Proche et d’un Moyen-Orient relativement apaisés.

5. Qu’est ce que cela signifie pour le Canada ?

Les décisions qui sont en train d’être prises par les élus du Congrès américain se résument à trois choses pour le Canada : elles sont économiquement réjouissantes, démocratiquement inquiétantes et, en relations internationales, politiquement contraignantes.